Monthly Archives: janvier 2013

Circuit au Maroc : découverte de la cuisine traditionnelle

Circuit au Maroc : découverte de la cuisine traditionnelle

Découverte de la cuisine traditionnelle  dans la ville impériales de Fès lors d’un circuit au Maroc.

Lors d’un circuit Planète Découverte au Maroc  que j’ai eu la joie d’accompagner, je fus amené à goûter un plat délicieux ?

Si l’évocation de senteurs et d’odeurs nous rappelle des moments ou des lieux, le goût peut tout autant peut nous remémorer d’excellents instants de plaisir.

Circuit au Maroc : découverte de la cuisine traditionnelle

Petits restaurants sur la place Djema El Fnaa. Photo de Daniel lors d’un circuit au Maroc.

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr on va dans ce pays haut en couleur, pour admirer ses paysages d’une grande diversité, des sables du Sahara aux monts enneigés de l’Atlas; pour flâner et s’émerveiller dans ses splendides villes impériales avec ses palais grandioses et ses décors dignes des mille et une nuits; pour ressentir l’ambiance des médinas et les senteurs d’épices des souks; pour découvrir le charme des villages berbères de montagne ou encore aller à la rencontre de ses  habitants à l’hospitalité légendaire.

Circuit au Maroc : découverte de la cuisine traditionnelle

Village Berbère, gorge du Dadès. Photo de Pierre lors d’un circuit au Maroc.

La cuisine reste également une des attractions principales du Maroc. Il y a bien sûr les succulents couscous, les savoureux tajines, les délicieuses pâtisseries, mais, pour moi, une rencontre gustative des plus importantes fut la Pastilla au pigeon ! Ce met est incontestablement l’un des summums du raffinement et de la finesse de la cuisine marocaine. C’est un plat de fête, servi en entrée pour les grands dîners ou les cérémonies, souvent accompagné de salades composées. Il existe également d’autres pastillas comme celle aux fruits de mer, ou à la Kefta par exemple; mais la pastilla la plus traditionnelle et probablement la plus ancienne se prépare à base de pigeons (qui peut être remplacé par du poulet).

Circuit au Maroc : découverte de la cuisine traditionnelle

pastilla aux pigeons.

Le groupe et moi avons dégusté une pastilla au pigeon, dans un petit restaurant typique de Fès que je serai heureux de vous faire connaitre lors de votre prochain voyage au Maroc. Comme nous, vous succomberez à la tentation et vous serez envouté à chaque bouchée par ce mélange délicat et doux, légèrement épicé, de cannelle, de fleur d’oranger, de miel et des éclats d’amandes avec de tendres morceaux de pigeons, le tout enrobé dans des feuilles de bricks fines et légères qui prennent une jolie couleur dorée après la cuisson !

 

 

Alors qu’attendez-vous pour nous suivre au Maroc?

 

Pierre

Circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens récit de notre accompagnatrice

Circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens récit de notre accompagnatrice

Circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens. Récit d’une accompagnatrice Planète Découverte dans les espaces magiques et encore préservés himalayens lors d’un voyage en 2012.

Première partie :  Darjeeeling

Nous sommes partis en petit groupe pour un superbe voyage dans les Royaumes Himalayen.

Mont Kanchenjunga, vue sur le circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens.

Mont Kanchenjunga, vue sur le circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens.

Après une escale à Delhi, nous nous sommes posés sur les contreforts de l’Himalaya,  à Darjeeling, au nom évocateur d’exotisme et de thé parfumé ! Darjeeling fût la résidence d’été des riches Anglais de Calcutta au temps du Raj britannique et elle a su conserver son charme d’antan.  Dès le lendemain, nous avons eu le plaisir d’assister au lever de soleil, sur la chaîne himalayenne et en particulier sur l’imposant Kangchenjunga (8575 m), le 3e plus haut sommet du monde.

 

À Darjeeling, il faut visiter une plantation de thé, bien sûr ! Alors nous sommes allés à la  «happy valley estate» où nous avons vu les ramasseuses de feuilles revenir des champs avec leur panier en osier. À la boutique, on ne trouve que des Anglais et des Allemands, car le thé de cette plantation bio est revendu dans les magasins chics tels qu’Harrods et nombreux sont les amateurs qui viennent l’acheter ici lors de leur visite dans la capitale du Bengale occidental.

Ramassage de thé près de Darjeeling

Ramassage de thé près de Darjeeling

Le «Darjeeling Himalayan Railway» sur le circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens

Le «Darjeeling Himalayan Railway» au Sikkim

Un autre temps fort fut la montée à bord du train mythique «Darjeeling Himalayan Railway», classé au patrimoine mondial de l’UNESCO vers le monastère tibétain de Ghoom où Alexandra David-Néel résida avant d’aller au Tibet. Pour les «fans» de l’exploratrice, c’est là qu’elle a rencontré son fils adoptif, Yongden.

 

 

Darjeeling, Sikkim

Darjeeling, Sikkim

À Darjeeling, on peut faire la plupart des choses à pied, ce qui est très agréable, comme aller faire un petit tour dans le bazar très animé où l’on côtoie les différentes ethnies de cette partie de l’Himalaya : Lepchas, qui sont les plus anciens habitants de la région, Bhotias venus du Tibet, Népalais, Bengalis et réfugiés Tibétains; visiter l’ «l’Himalayan Mountaineering Institute» dédié à Tenzing Norgay (le Sherpa qui en compagnie de Edmund Hillary a été le premier à avoir vaincu l’Everest) ou faire une petite balade au zoo, pour voir les fascinants pandas rouges de l’Himalaya qu’on retrouve en liberté dans les forêts, mais … qu’on ne voit jamais !!!

Le Panda rouge, l'animal emblématique de notre circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens.

Le Panda rouge, l’animal emblématique de notre circuit Bhoutan-Sikkim-Népal, les royaumes himalayens.

Après Darjeeling, arriva le moment de prendre la route pour le Sikkim avec, en toile fond, les paysages enneigés himalayens. On traversa la petite ville de Pelling, on se dirigea vers Gangtok (l’actuelle capitale du Sikkim) à travers de magnifiques forêts de tecks, magnolias et frangipaniers. Gangtok est une ville assez étonnante, on n’a pas l’impression d’être dans un état indien, le maire a certainement dû faire une visite en Europe, car il a rendu le centre piétonnier (chose rare en Inde). Il est donc fort agréable de s’y promener, de se rendre au jardin des orchidées où encore à l’institut de tibétologie.

Depuis Gangtok, nous nous sommes rendus au monastère de Rumtek, siège officiel de Kharmapa, un des Lamas les plus importants dans la hiérarchie du bouddhisme lamaïste. Nous avons continué notre chemin à travers les collines où poussent rhododendrons et cardamomes pour la ville commerçante de Kalimpong. L’hôtel à Kalimpong est un excellent souvenir avec ses petits bungalows décorés en style tibétain, le tout dans une plantation d’orchidées. Une halte vraiment agréable qui a plu à tout le monde. Direction le Bhoutan !

 

L’aventure continue sur les routes du Bhoutan, dans les royaumes himalayens.  A suivre…

 

 

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an.

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an.

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an raconté par notre accompagnateur.

Avec le petit groupe du «circuit sur mesure» de Planète Découverte, nous avons eu la chance d’assister à la préparation de la célébration du Nouvel An au Pérou, à Cuzco.

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an

La place d’armes de Cusco

C’est l’occasion de vous souhaiter un « feliz año nuevo» ou en Quechua «Mosoi Watapi sumaj kausay kachun» depuis le Pérou.

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an

Poupée de chiffon

Les Péruviens ont plusieurs coutumes et traditions pour ce passage d’une année à l’autre, par exemple, ils confectionnent des mannequins de chiffons ou de papier mâché appelé muñecos qui représentent l’année passée, ils seront exposés devant les portes des maisons jusqu’au 31 décembre et brulés à minuit le 31 décembre.

 

C’est aussi l’occasion, durant cette nuit, comme dans beaucoup d’endroits dans le monde, de faire exploser des pétards et feux d’artifice.

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an

Sur les îes Uros

La tradition veut que la couleur que l’on porte pendant les 12 coups de minuits apporte de la chance dans le domaine qu’elle symbolise par exemple le jaune pour l’argent, le rouge pour l’amour, etc.

La coutume espagnole de manger 12 grains de raisin en faisant un vœu pendant les douze coups de minuit est également observée et on décore la table avec des corbeilles de fruits, de blé, de riz, de cannelle, de maïs et de fleurs jaunes.

Une autre tradition pour ceux qui souhaitent voyager, ils doivent courir autour de leur maison avec une valise ou un sac de voyage à la main à minuit pile! En tant que voyageur et guide accompagnateur, c’est ma coutume préférée, les participants du voyage au Pérou et moi, nous nous sommes promis de la mettre en pratique dès notre retour !

Circuit au Pérou, traditions du nouvel an

Vallée sacrée, Pérou

Découvrez notre site pour vivre de belles aventures et des moments forts, en 2013, voyagez !!