Monthly Archives: mars 2015

Voyage à Taïwan

Voyage à Taïwan

Voyage à Taïwan

Gorges de Taroko

Gorges de Taroko

Taïwan台湾est une île dont la beauté avait saisi les premiers navigateurs portugais qui l’avaient surnommée « Formose » (la Belle). Elle est bordée à l’est par l’océan Pacifique, au sud et au nord par la mer de Chine, à l’ouest par le détroit de Taïwan. L’île est traversée par le tropique et se situe au sud-est de la Chine continentale, au sud du Japon et de la Corée du Sud ce qui en fait un des « 4 dragons asiatiques » (Corée du Sud, Hong Kong, Singapour et Taïwan).  Cette expression fait référence à ces pays d’Asie qui ont eu une forte croissance industrielle dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Shopping à Taïwan !

Shopping à Taïwan !

Taïwan offre bien plus que son célèbre « made in Taïwan » avec son matériel informatique dernier cri, son « high-tech », etc. Taïwan, c’est aussi une île encore « sauvage » où la nature est encore intacte, avec des plages tropicales (1 500 km de littoral très contrasté entre falaises et plages de sable fin), ses petits villages de pêcheurs, ses sommets enneigés la majeure partie de l’année (qui culminent à plus de 3 000 mètres d’altitude), ses gorges encaissées en marbre blanc et noir comme celle de Taroko et, partout, une végétation abondante et variée (recouverte à 70 % de végétation).

Pont suspendu sur les gorges de Taroko

Elle possède aussi des villes étonnantes comme sa capitale Taipei une attractive mégapole, moderne et cosmopolite symbolisée par la « tour 101 » qui domine la ville du haut de ses 509,2 m (4e plus grand gratte-ciel du monde).

Tour 101 à Taipei

Tour 101 à Taipei

Sa population se compose de trois grands groupes ethniques : les « Taïwanais » (environ 84 %), descendants des Chinois émigrés des provinces de Fujian et de Guangdong, à partir du XVIIe siècle appelés les Hokkiens et les Hakkas; les « Chinois » (environ 14 %) qui ont fui les troupes communistes de la République populaire de Chine en 1949 avec les dirigeants du Kuomintang et une partie de l’armée nationaliste; et les « Aborigènes » (moins de 2% de la population) d’origine protomalaise apparentés aux peuples des Philippines ou d’Indonésie qui se subdivisent en une vingtaine d’ethnies qui, à l’exception de l’ethnie Yami, tous furent des chasseurs de têtes (!).

Temples et dragons !

Temples et dragons !

Taïwan se comporte comme un État indépendant autoproclamé République de Chine (nom officiel de Taïwan), avec son gouvernement élu démocratiquement et sa propre constitution qui précise d’ailleurs qu’elle est le seul gouvernement légal chinois (Taïwan et Chine continentale inclus). Mais la République populaire de Chine (RPC) considère l’île comme sa 23e province et affirme qu’elle doit revenir sous l’autorité du gouvernement de Pékin. Bien que n’ayant actuellement aucun pouvoir, Pékin exerce une forte pression sur l’île et sur la communauté internationale (seulement 23 États membres de l’ONU reconnaissent officiellement le gouvernement de Taipei, bien que nombreux conservent des relations non officielles avec lui). Sur l’île, c’est le sujet politique par excellence, les différents partis (coalition pan-bleue, coalition pan-verte et les autres partis) de l’île se définissent principalement à partir de cette question.

Mausolée de Tchang Kai Chek

Mausolée de Tchang Kai Chek

 

Taïwan possède à la fois ces « clichés » de modernisme et de « High Tech », mais aussi tout le contraire, une authenticité préservée, des paysages superbes et étonnants…

Lac de Sun Moon lake

Lac de Sun Moon lake

Suivez-nous dans l’Asie Extrême, dans un voyage de la Corée à Taiwan avec escale à Okinawa !

Pierre