Planète Découverte vous emmène dans le Japon du Shintoïsme.

Planète Découverte vous emmène dans le Japon du Shintoïsme.

Planète Découverte vous emmène dans le Japon du Shintoïsme. 

 

Le Shintoïsme ou shinto (神道, shintō , littéralement « la voie des dieux » ou « la voie du divin ») est une religion qui mélange des éléments polythéistes, chamaniques et animistes. Il compte actuellement plus de 100 millions de fidèles au Japon. Il coexiste avec d’autres courants religieux qui l’ont influencé, notamment le confucianisme, le bouddhisme ou encore le taoïsme. Mais, à la différence de ceux-ci, c’est une religion d’origine autochtone, car elle remonte aux origines du peuplement de l’archipel.

Moines et nonnes Shintoïstes

Moines et nonnes Shintoïstes

Le Shintoïsme est une religion sans fondateur, ni dogme, ni code moral, qui est fondée sur le respect des Kamis(des esprits). Ils sont fondamentaux dans le Shintoïsme, on les honore plus qu’on les adore. On ne vénère pas à proprement parler les Kamis, mais on s’assure de leur protection et de leur bienveillance. On prend garde de ne pas les froisser, car tous peuvent être, comme la nature, à la fois bons et mauvais. Si on en vexe un, il faut procéder à des rites de purification pour que l’ordre des choses soit rétabli.

Cèdres de Yakushima associés aux kamis et donc au Shintoïsme

Cèdres de Yakushima associés aux kamis et donc au Shintoïsme

Ce sont les esprits présents dans toute chose : la terre, le ciel, les animaux, les végétaux, les minéraux, mais aussi les ancêtres. À travers eux, c’est la puissance et les caprices de la nature que les croyants tentent d’apprivoiser. Il en existerait un nombre très important, autour de 8 millions. Certains lieux sont sacrés et considérés comme des Kamis, par exemple, certaines cascades ou rochers. Le mont Fuji, en plus d’être le symbole de la nation japonaise, est considéré comme un Kami.

Fuji San ou Mont Fuji

Fuji San ou Mont Fuji

Un Kami qui a connu une renommée tristement célèbre est le « Kamikaze »! Son origine remonte au XIIIe siècle, époque où des hordes de Mongols balayèrent l’Asie et fondèrent un empire qui s’étendait de l’Europe orientale jusqu’en Corée. Après la chute de la Chine impériale, les Mongols commencèrent à regarder plus loin vers l’est, vers le Japon. Les Mongols tentèrent à deux reprises d’envahir l’archipel Nippon, chaque fois un typhon détruisit une grande partie de leur flotte, et les envahisseurs en déroute durent regagner le continent. Ils n’attaquèrent jamais plus le Japon. Ce typhon fut appelé kamikaze « le vent divin » – et devint le symbole de la victoire dans l’esprit des Japonais. Le mot fut repris vers la fin de la Seconde Guerre mondiale par les pilotes japonais qui dirigeaient délibérément leurs avions sur les bateaux ennemis, qu’ils frappaient de plein fouet…

Entrée d'un sanctuaire Shintoïste à Nikko

Entrée d’un sanctuaire Shintoïste à Nikko

Le Shintoïsme, à travers ses traditions, ses coutumes et ses légendes, établit une mythologie qui légitime le pouvoir des empereurs japonais. Selon la légende, deux divinités, Izanagi et Izanami, sa sœur, ont créé le monde constitué de toutes les divinités de la nature, notamment Amaterasu (déesse du Soleil), Tsukiyoni (dieu de la lune) et Susanoo (dieu de la tempête). Ninigi, le petit fils d’Amaterasu, est à l’origine de la lignée des empereurs qui sont les seuls Kamis incarnés en humains. À la demande de l’empereur, cette mythologie a été mise par écrit au VIIIe siècle dans deux ouvrages appelés le Kojiki et le Nihon-shoki (les Chroniques japonaises), ils insistent ainsi sur l’origine divine des empereurs!

Déesse Amaterasu, lumière céleste

Déesse Amaterasu, lumière céleste

Le pouvoir impérial s’impose aux Shoguns en 1868 et le Shintoïsme devient alors la religion officielle de l’état japonais en 1871. En 1945, après la Seconde Guerre mondiale et la capitulation du Japon, l’empereur Hirohito doit renoncer à se prétendre d’origine divine et perd la plupart de ses pouvoirs politiques et le Shintoïsme perd son statut de religion d’État.

Baril de saké, nectar des dieux

Baril de saké, nectar des dieux

Au Japon, Shintoïsme et Bouddhisme exercent encore aujourd’hui une influence d’égale importance, d’autant qu’ils ne s’excluent pas l’un l’autre, bien au contraire en coexistant souvent dans les mêmes temples. La plupart des Japonais sont à la fois Shintoïstes (pour les grands événements de la vie comme la naissance, le mariage…) et Bouddhistes (pour la mort et cérémonie funéraire). La visite au sanctuaire doit suivre trois rites successifs : la purification dans la fontaine placée devant le temple où les fidèles se lavent les mains et se rincent la bouche purifiant ainsi leurs corps à l’intérieur et à l’extérieur, les offrandes et la récitation de prières. Les sanctuaires ne sont pas que des lieux de prières, ce sont aussi des lieux de fête (Matsuri 祭り) et de divertissement destinés à réjouir les Kamis. Encore aujourd’hui le Shintoïsme est présent quotidiennement dans la vie des Japonais : on trouve des autels dans tous les foyers comme dans tous les quartiers, même les plus improbables! On assiste à des représentations et des spectacles liés au Shintoïsme comme le théâtre Nô et Kabuki, la danse Nihon Buyo, le Sumo, le tir à l’arc (kyūdō) ; on boit du saké (le nectar des dieux shinto) ; les grandes entreprises offrent des Torii pour le sanctuaire de Fushimi Inari pour que leurs affaires soient fructueuses, etc.

Torii du sanctuaire de Fushimi Inari près de Kyoto

Torii du sanctuaire de Fushimi Inari près de Kyoto

Suivez-nous au Pays du Soleil Levant, pour découvrir les hauts lieux du Shintoïsme, toujours très vivant, à la rencontre du fascinant peuple japonais qui est à la fois fervent de ce culte des Kamis plusieurs fois millénaire, tout en étant à la pointe des technologies ultra-modernes.

Pierre B

2 Responses »

  1. Ce petit récit donne envie d’y retourner, car je dois avouer que le Japon fait partie de mes voyages préférés. Merci Pierre et merci Planète découverte

    Il y a encore beaucoup de destinations a « découvrir » le prochain l’Ouzbékistan en espérant qu’il y aura des inscriptions!!!!

  2. Pingback: Planète Découverte au pays de la courtoisie - Planète Découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.