Préparer son voyage Sénégal / Le grand tour du Sénégal


Cette fiche technique appartient au circuit : Le grand tour du Sénégal

Encadrement

Un guide-accompagnateur Planète Découverte pendant toute la durée du circuit.
Un chauffeur sénégalais pendant tous les déplacements minibus.

Hébergement

Hôtels, auberges .
Les chambres sont partagées à deux.
Il faut parfois s’accommoder de la disparité de confort des différentes chambres d’un même hôtel, et accepter d’être parfois lésé, parfois privilégié.

Bagages/portage

Lors des déplacements et transferts, chacun doit porter ses bagages.
Nous recommandons donc un sac à dos, sac marin ou sac à roulettes, pas trop encombrant.

Vêtements et matériels

Habillement conseillé :

  • vêtements d’été
  • 1 polaire légère pour le soir ou 1 veste légère ou kway.
  • baskets et sandales nu-pieds, On ne randonne généralement pas au Sénégal. Chaussures de marche inutiles, les baskets font l’affaire.
  • maillot de bain pour les fleuves, les piscines.
  • chapeau ou foulard indispensables (insolation en pirogue !)
  • paréo utile pour les femmes (visite de mosquée)
  • Des serviettes sont fournies dans tous les hôtels.
  • En pays musulman, éviter des tenues et des attitudes provocantes.

Equipement :

  • un petit sac à dos annexe pour les ballades
  • un grand sac poubelle plastique
  • un canif (qui doit voyager en soute)
  • une lampe de poche
  • des lingettes
  • solution antibactérienne pour les mains (en supermarché)
  • Le moins de bijoux et d’objets de valeur possible
  • Une photocopie de passeport (2 premières feuilles) rangées au fond du sac à dos.

Eventuellement

  • Drap polaire
  • emballage isotherme pour bouteille d’eau, très apprécié
  • un carnet si vous dessinez ou écrivez vos impressions de voyage.
  • Carte d’étudiant (réductions)
  • sacs congélation zip-lock pour appareil photos, papiers (vents de poussières et de sable), + soufflette pour nettoyer sans rayer.
  • barres de céréales ou fruits secs pour les coups de fatigue
  • boules quiès pour les hôtels bruyants (ronflements, meuglements, aboiements, coq…) On ne les regrette pas.
  • liste de vos affaires (pour une déclaration, en cas de perte)

Matériel :

Aux mois de janvier, février, il fait frais la nuit.
Vous disposerez de couvertures et de draps dans tous les hébergements, mais vous pouvez emmener un drap cousu ou un drap polaire en complément si vous craignez le froid, c’est aussi une garantie au point de vue hygiène.

Nourriture

Les 3 denrées préférées des sénégalais sont parfaitement inadaptées à la production au Sahel :

  • Le riz : jadis un aliment de luxe, il a supplanté le mil et est devenu plat national, la France coloniale important du riz de l’Indochine. 20% seulement de la consommation est produite localement (Casamance et Fouta)
  • Le thé : même circuit commercial interne aux colonies françaises.
  • Le beurre : parfois remplacé par la mayonnaise dans les gargottes servant les petits déjeuners.
    Plats sénégalais

Les cuisinières sénégalaises sont réputées dans toute l’Afrique de l’Ouest. Au Mali, on ne dit pas "un bon restaurant", mais "un sénégalais"

  • Thiéboudienne : plat national, riz au poisson, avec légumes.
  • Yassa : signifie "aux oignons" Il peut être de poisson ou de poulet
  • Maffé : signifie "à la sauce arachide" bœuf, poulet. L’éviter le soir, assez costaud à digérer.
  • Couscous de mil : très digeste, conseillé le soir.
  • Thiof : poisson très célèbre au Sénégal (genre de mérou)
  • Soupe kanja : riz avec herbes, poisson séché, viande hachée, huile de palme et gombos.
  • Poisson à la saint-louisienne : Poisson entièrement vidé, puis refarci avec sa chair assaisonnée, et recousu. Inutile de dire que la plupart des restos proposant ce plat n’applique pas cette recette. Pour avoir le vrai, il faut mettre le prix, ou connaître une bonne cuisinière !l
  • La viande de mouton est consommée grillée dans les dibiteries (sorte de rôtisseries-resto).

Boissons :

  • Le bissap : infusion de fleurs d’hibiscus ("carcadet" en égypte). Se boit glacé.
  • Jus de tamarin : conseillé en cas de constipation.
  • jus de bouye : jus du fruit de baobab. L’inverse du tamarin : à prendre en cas de diahhrée.
  • Le thé à la menthe : un véritable cérémonial. Presqu’une drogue : quand un sénégalais dit qu’il faut qu’il arrête le thé, c’est que cela lui prend trop de temps, et c’est vrai. Le thé est très fort et peut poser des problèmes cardiaques aux "accros".
  • La bière sénégalaise : Flag et Gazelle

Déplacement

Minibus privé conduit par un de nos chauffeurs sénégalais.
Quelques trajets routier longs : pour se rendre au pays bedik, ou pour descendre de St-Louis au Saloum
Les routes asphaltées du pays sont en bon état, surtout celles menant au centre religieux mouride (Touba). Les mourides possèdent toutes les compagnies de transport en commun et financent les routes autour de leur capitale.
Ailleurs, certaines routes sont défoncées, et une ceinture abdominale est appréciée de ceux qui souffrent du dos.

Pirogues
Pirogues à moteur pour les ballades fluviales (Djoudj, Saloum). Equipées de gilets de sauvetage.

Achats

  • boubous et vêtements, éventuellement réalisés sur mesure, dans la nuit suivant votre commande.
  • peintures sur verre
  • tableaux de sables de couleurs variées
  • djembés
  • objets en matériaux de récupération
  • la statuaire en bois est en général importée (Cameroun, Mali)

Cadeaux

Vous pouvez emmener quelques fournitures, que vous pourrez laisser sous les sièges du minibus et distribuer quand l’occasion se présente.

Les vêtements et chaussures font partout défaut.
Les fournitures scolaires (crayons, livres pour enfants en français) peuvent être données dans les écoles de villages.
Les médicaments sont très bienvenus, pas n’importe lesquels et pas donnés à n’importe qui, évidemment : médicaments génériques dans les villages, médicaments de spécialité au dispensaire.
Produits de beauté, petit électronique, casquettes, vêtements, ballons, jeux sont très appréciés…
De manière générale, ne donnez absolument rien aux enfants, ni bonbons ni stylos, mais plutôt aux parents, à un adolescent qui se chargera devant vous de la distribution, à l’instituteur, à l’infirmière... pour ne pas encourager le harcèlement des visiteurs et les gains sans travail, disproportionnés d’avec la paye de leurs parents. L’attitude des enfants souffre du tourisme.

Us et coutumes

Perception du temps
"Je tue le temps, ce n’est pas le temps qui me tue" entend-on, car le temps qui passe n’est pas sujet d’angoisse. La projection de soi dans le passé ou le futur, l’anticipation sont des abstractions peu pratiquées. Ainsi, les silences autour d’un brasero de thé peuvent nous paraître interminables, voire stressants…
Amateurs d’histoire et de musées : au Sénégal, il faut être contemplatif, tout est devant nous, des choses très simples, tellement simples qu’on n’y prête souvent pas attention, et pourtant beaucoup de choses sont contenues, par exemple, dans la façon de manger ou de boire, de se présenter…
Les traces du passé s’effacent vite dans les pays de sable, il faut apprécier le charme des bâtisses coloniales tombées en ruine. Il y a peu de musées...

Le groupe social
Le pire pour un Sénégalais n’est pas la pauvreté économique mais la pauvreté sociale, l’isolement. L’individu est si lié à sa lignée familiale, à sa classe d’âge, à sa tontine, à son groupe socio-économique, voire à sa caste, que sa mise à l’écart est le pire qui puisse advenir.
Pour les Européens, le déterminisme social, les devoirs envers la communauté et l’encadrement permanent des autres est difficile à supporter. Il n’est pas rare de voir des Sénégalais venir s’inquiéter de votre santé si vous vous isolez pour lire. Et à voix basse, pour vous-même, c’est inconcevable !

Rencontres
Les Sénégalais sont le peuple le plus avenant qui soit. Mais parfois un peu trop. Et le voyage peut laisser un souvenir mitigé parce qu’on s’est senti harcelés ici ou là, alors que d’autres auront eu le sentiment inverse exactement aux mêmes endroits.
Pour ne pas passer à côté de rencontres intéressantes, il est urgent de ne pas se presser : se laisser inviter, à manger, à converser, à visiter la case, se laisser emmener par les gens sans montrer de stress ou de peur, et vous pourrez nouer des relations tout à fait désintéressées, même avec le mendiant ou le commerçant acharné. Son comportement et le ton de son boniment sont fonction de votre stress. Ne jamais s’énerver, sinon, tout le monde s’énerve.

Les fêtes

  • Le Ramadan : Les gens restent assez disponibles, même s’ils sont fatigués, accablés par la soif et la faim, qu’il y a des embouteillages à l’heure de rupture du jeûne, qu’il y a des prières à répétition, etc....
  • La Tabaski : (c’est l’Aïd el Kébir, la fête du mouton). La fête la plus importante. Les Musulmans, même les plus pauvres, se ruinent pour acheter le plus beau mouton possible.
  • La Korité : C’est la fête qui célèbre la fin du Ramadan. Les djembés jouent jusqu’à des heures avancées de la nuit pour célébrer la fin d’un mois de privation.
  • L’ Assomption, le 15 août : grande fête, autant pour les chrétiens que les musulmans.

Demandez toujours l’autorisation de prendre des gens ou des lieux symboliques en photo.
Ne photographiez absolument pas les bâtiments militaires, douanes, gendarmeries, police… même anodins, telle une cabane de gendarmerie.

Soyez patients (à l’aéroport, pendant les négociations, les contretemps, les imprévus …), ne comparez rien à l’Europe, tout est différent, surtout la notion de temps.
Sourires pendant 15 jours, indispensables.

Budget

Pour vos achats personnels, timbres, cartes, boissons, pourboires....
Sites non compris dans le programme. Soit environ 10€ par jour.

Les pourboires et backchichs sont presque systématiques au Sénégal, pour tout service rendu. Paradoxalement, cela n’empêche pas la plupart des gens d’être gentils, serviables et sans calcul !

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé
Paiement sécurisé
CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
09 86 76 66 15
Newsletter
planète découverte
Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France


Annulation sans frais jusqu'au 31 octobre 2021 pour toute réservation effectuée à partir du 15 mai 2021 sur un de nos circuits avec un départ en 2022.

Pour toute réservation effectuée à partir du 15 Mai 2021, vous avez la possibilité d'annuler sans justificatif et pour toutes raisons qui vous sont propres votre inscription à l'un de nos circuits, avec un départ sur l'année 2022

Un e-mail sur l'adresse contact@planete-decouverte.com suffira pour nous transmettre votre demande d'annulation. Une fois la confirmation effectuée par téléphone ou par e-mail dans les 7 jours, votre acoompte vous sera alors remboursé dans les 3 jours ouvrables.