Informations pratiques Corée du Nord / Voyage en Corée du Nord et du Sud


Cette fiche technique appartient au circuit : Voyage en Corée du Nord et du Sud

Électricité :

En Corée du Sud : 110/220 V 60 Hz. Il existe plusieurs types de prise de courant : 2 fiches plates parallèles, 2 fiches rondes, 3 fiches rondes, 3 fiches plates obliques + prise de terre.

En Corée du Nord : même chose en Corée du Sud.
Attention, les coupures de courant sont fréquentes !

Poids et mesures :

Système métrique en Corée du Sud comme en Corée du Nord.

Téléphone :

Corée du Sud :

  • De la France vers la Corée du Sud : 00 + 82 (indicatif du pays) + numéro du correspondant précédé de l’indicatif régional (ex. : 2 pour Séoul).
  • De la Corée du Sud vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial. Autres indicatifs : 32 (Belgique), 352 (Luxembourg), 41 (Suisse), (1) Canada. On trouve des cabines publiques à cartes, on peut acheter ces cartes dans les supérettes et dans les kiosques.

Corée du Nord :
Indicatif téléphonique : + 850.
Les téléphones portables sont interdits.
Les appels vers l’international sont chers (aux alentours de 8€ la minute). Depuis la Corée du Nord, composer le 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial pour le France. Autres indicatifs : 32 (Belgique), 352 (Luxembourg), 41 (Suisse), (1) Canada.
Envoyer un fax est souvent possible depuis un hôtel de Pyongyang (environ 13€ la page).

Poste :

En Corée du Sud : On trouve de nombreux bureaux de poste dans tous les quartiers des villes et dans les villages. On peut y acheter les timbres. L’affranchissement d’une carte postale pour l’Europe coûte 350 wons (0,20 €), celui d’une lettre entre 170 et 480 wons (entre 0,10 et 0,25 €). Les bureaux de poste sont ouverts du lundi au vendredi de 9 h 30 à 16 h 30, et le samedi de 9 h 30 à 13 h 30.

En Corée du Nord  : Comme tous les moyens de communication, le courrier est surveillé. La poste est assez fiable, les cartes postales arrivent plus rapidement que les lettres, la censure n’ayant pas besoin de les ouvrir !

Internet :

En Corée du Sud : les cybercafés sont nombreux, on peut se connecter dans un « PC Bang » ou « PC Rooms », des salles de jeux où l’on peut jouer en réseau, mais aussi surfer sur Internet. Connexions WiFi dans la plupart des hôtels.

En Corée du Nord : Internet est indisponible sur l’ensemble du territoire. Il est parfois possible d’envoyer un e-mail.

Change :

Corée du Sud  :
La monnaie de la Corée du Sud est le won (KRW). Il est divisé en billets de 1 000, 5 000 et 10 000 et des pièces de 10, 100 et 500.

  • 1 € = 1300 wons KRW et 1 KRW = 0.0008 EUR.
  • 1 CAD = 855 KRW et 1KRW = 0.0012 CAD
  • http://www.xe.com

Les bureaux de change à Séoul sont principalement dans les quartiers touristiques d’Insadong, Itaewon.
Le réseau bancaire est très bon, beaucoup de distributeurs automatiques acceptent les principales cartes bancaires. Il est possible de payer par carte de crédit dans les restaurants de Séoul des grandes villes, et elles sont également acceptées dans les boutiques des centres commerciaux, plus rarement dans les petites boutiques de quartier.

En Corée du Nord :
La monnaie locale est le won nord-coréen (KPW). Il existe des billets de 1, 5, 10, 50, 100, 500, 1 000 et 5 000 KPW.
Les « visiteurs » ne peuvent utiliser le won et doivent payer en euros ou en yuans chinois (parfois en USD) ; prévoyez des petites coupures et des pièces, car il est souvent impossible d’obtenir la monnaie sur de grosses coupures. L’exportation des wons est officiellement interdite.
Les chèques de voyage et les cartes de crédit ne sont pas acceptés et le pays ne compte aucun guichet automatique bancaire. Veillez à apporter suffisamment d’argent liquide en euros ou en yuans. Les dollars US et les yens peuvent aussi se changer, à des taux défavorables.

Us et coutumes :

Corée du Sud  : On doit se déchausser dans les temples et chez l’habitant et utiliser les baguettes lors des repas : celles-ci doivent toujours être déposées horizontalement et ne jamais être placées à la verticale dans les aliments (pratique réservée aux rites funéraires).

Corée du Nord  :

  • Saluez et souriez les gens que vous croisez dans les rues, car ils ont pour consigne d’accueillir chaleureusement les étrangers, mais ne les photographiez pas sans leur permission (mieux vaut en fait laisser votre appareil dans son étui) !
  • Il est également conseillé de ne pas offrir des présents aux gens que vous rencontrez, car cela peut avoir des conséquences fâcheuses pour eux ; demandez toujours conseil aux guides.
  • Nouer des relations « amicales » avec des Nord-Coréens autres que vos guides ou relations d’affaires est impossible. Les hommes devront se rappeler que tout contact physique avec une femme coréenne semblera inconvenant.

Climat :

En Corée du Sud
Climat de type tempéré. Le printemps et l’automne sont ensoleillés et plutôt secs. L’été, période de mousson, le climat est chaud (30°) et très pluvieux. L’Hiver de fin novembre jusqu’au début du mois de mars n’est pas très froid : les températures descendent rarement en dessous 0°.
Avril-mai et septembre-octobre sont les meilleures périodes pour aller en Corée du Sud.

Séoul

TempJFMA MJJASOND
max 16° 22° 26° 27° 28° 25° 18° 10°
min -6° -3° 12° 17° 21° 22° 17° 10° -2°
Pluie mm 22 24 46 77 102 133 328 348 138 49 53 25

Pusan

TempJFMA MJJASOND
max 12° 16° 20° 23° 26° 28° 25° 21° 15°
min 10° 14° 18° 22° 23° 19° 14°
Pluie mm 30 40 70 140 140 210 240 190 190 60 60 20

En Corée du Nord

La Corée du Nord a un climat continental avec quatre saisons.

Pyongyang

TempJFMA MJJASOND
max -1° 15° 21° 24° 26° 27° 23° 17°
min -11° -8° -1° 10° 16° 19° 19° 13° -6°
Pluie mm 10 10 20 50 60 90 280 250 110 40 30 20

Ch’ongjin

TempJFMA MJJASOND
max 11° 16° 19° 22° 25° 21° 15°
min -7° -6° -1° 14° 17° 18° 13° -6°

Heure local :

Corée du Sud et du Nord : GMT + 9h.

Décalage horaire :

  • Quand il est 12h à Paris, il est 19h en été et 20h en hiver à Séoul comme à Pyongyang.
  • Quand il est 12h à Montréal, il est 2h du matin en été et 3h du matin à Séoul comme à Pyongyang (+1 jour).

Transports

En Corée du Sud :

  • Réseau autoroutier étendu et de bonne qualité. Réseau secondaire de qualité parfois médiocre à cause des conditions climatiques.
  • Réseau ferroviaire : La mise en service en 2004 d’un réseau de trains à grande vitesse (KTX) entre les principales villes du pays permet des déplacements rapides à l’intérieur du pays. Toutefois les autres lignes sont lentes. Les trains sont confortables, ponctuels, et assurent avec fiabilité les liaisons entre les villes du pays.
  • Les flottes aériennes ("Korean Airline" et "Asiana") offrent toutes des garanties de fiabilité.

En Corée du Nord :

  • Les déplacements à l’intérieur de la Corée du Nord sont limités et surveillés par les autorités locales. Les visiteurs sont en permanence accompagnés par un guide local.
  • Les transports publics ne sont pas ouverts aux étrangers (sauf le métro avec autorisation et guide).
  • Les quelques taxis de Pyongyang ne prennent pas les étrangers sans guide coréen.
  • Le seul trajet en train autorisé est celui qui relie la Chine à Pyongyang. Le réseau ferroviaire est très limité, et les trains sont souvent retardés en raison de coupures d’électricité.
  • Les touristes ne sont pas autorisés à conduire des véhicules dans le pays et le permis de conduire international n’est pas reconnu. Peu de voitures circulent, et les routes principales sont en bon état. Il peut arriver que les voyageurs doivent présenter leurs documents aux postes de contrôle policier, souvent situés à l’entrée des villes, avant de pouvoir poursuivre leur voyage.
  • La compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo est inscrite sur la liste des compagnies aériennes qui font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE.

Nourriture :

En Corée du Sud :
La cuisine au barbecue est très répandue. Il existe de nombreuses spécialités utilisant différentes sortes de viandes, de poissons, de fruits de mer et de légumes, dont certaines peuvent étonner, comme les larves de vers à soie et autres pattes de poulpe crues qui bougent encore dans l’assiette ! Un repas traditionnel se compose de riz, d’une soupe, de Kimchis (des légumes macérés dans du vinaigre ou fermentés) auxquels on ajoute une dizaine de petits plats, les banchans. L’ail, le gingembre ou l’oignon vert sont souvent utilisés dans les plats et le piment rouge reste le condiment le plus employé.
La cuisine coréenne est plutôt épicée et il n’y a pas vraiment de dessert, les pâtisseries n’étant consommées que dans les grandes occasions.

En Corée du Nord :
Les touristes sont bien nourris et ne risquent pas de souffrir de la faim, même si la cuisine standard est souvent assez médiocre. _ Comme dans le Sud, les repas sont composés de kimchi, de riz, de soupes, de nouilles et de viande sautée. Les barbecues de canard et de seiche, souvent offerts aux touristes, sont excellents.

Boissons :

En Corée du Sud :
Il y a bien sûr les bières locales (Hite, Cass, Ob…), mais aussi le soju (alcool de patate douce) qui est la plus populaire et la moins chère des boissons alcoolisées. Il y a aussi des eaux-de-vie distillées à base de riz fermenté (cheongju) ou de prune (maeshliju).
On trouve aussi dans le pays un alcool médicinal à base de ginseng
On trouve aussi tous les sodas et colas, mais il faut absolument goûter au thé vert local.

En Corée du Nord :
La Taedonggang est une bière blonde locale que l’on trouve presque partout, on trouve aussi parfois des bières importées. Également prisé dans le Nord, le soju mais les visiteurs préféreront peut-être le vin de myrtilles coréen (du mont Paekdu), légèrement alcoolisé ou fortement alcoolisé !
Parmi les autres boissons figurent divers jus de fruits et sodas nord-coréens, ainsi que des sodas importés dans certains hôtels et restaurants de Pyongyang.!

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France