Préparer son voyage Mexique / Voyage au Mexique en terre Maya


Cette fiche technique appartient au circuit : Voyage au Mexique en terre Maya

Encadrement durant votre circuit à Cuba :

Un guide-accompagnateur Planète Découverte pendant toute la durée du circuit spécialiste de la destination.

Hébergement :

En hôtels**/***

Bagages/portage :

Pas de portage en particulier, seulement pour mettre son sac dans le véhicule qui est toujours avec nous. Nous vous conseillons de voyager avec un sac de voyage souple, avec ou sans roulettes à cause de la place limitée dans les véhicules (Les valises dures ne sont pas compressibles et donc difficiles à « ranger »).
Il sera possible de faire laver votre linge.
Un petit sac à dos est très utile pour les déplacements en journée et pour garder près de vous dans le véhicule (appareils photo, lunettes, guide, etc.), il pourra servir de bagage cabine. Ce bagage à main ne doit pas dépasser 5kg. (Ne pas y mettre de couteau ou d’objet contondant).

Transports & déplacements :

En minibus climatisé affrété pour le groupe du jour 2 au jour 13.

L’équipement :

*- Emportez des vêtements simples et confortables, des tenues adaptées aux différentes saisons et régions traversées (voir rubrique climats).
*- Vos affaires de toilette
*- Des lingettes peuvent être très utiles
*- Lunettes de soleil (verres à fort pouvoir filtrant)
*- Une crème solaire
*- Chapeau ou casquette
*- Petite trousse à pharmacie de base (Il n’y a pas de pharmacie collective)
*- Si vous portez des lunettes, une paire de rechanges
*- Une veste coupe-vent imperméable
*- Tee-shirts, chemises à manches longues
*- Maillot de bain
*- Pantalons (légers, à poches, jeans)
*- Shorts, bermudas
*- Une paire de sandales
*- Une paire de chaussures fermées et confortables.

Achats :

L’artisanat est très partout au Mexique, vous trouverez facilement des produits locaux issues des arts populaires à rapporter. Les artisans mexicains sont très créatifs, ils proposent une des plus larges productions d’objets artisanaux d’Amérique latine.
De la céramique (un incontournable), cet art remonte avant l’arrivée des colons espagnols, on la trouve sous forme de vaisselle et de carreaux de faïences. Par exemple, des Arbres de vie (árboles de la vida) en forme de chandelier. « L’arbre » est recouvert d’une multitude de petites figurines en argile.
Des vêtements en laine faits main ou des paniers tressés…
Toutes sortes de poteries.
Plus original : un hamac ! Le marché est un bon endroit pour les trouver. Attention, il faut souvent marchander !
Des tissages indiens (Mayas en particulier) comprennent des motifs complexes qui empruntent à la cosmogonie et à l’histoire locale. Ils varient selon l’ethnie.
Des Catrinas : la catrina est le symbole national du jour des Morts. On en trouve en papier mâché, fil de fer et bois sculpté.
Et bien sûr, des sombreros de mariachi, des ponchos et rebozos !
Ou tout simplement une bouteille de la boisson nationale : la tequila.

Pourboires

Le pourboire (Propina) est obligatoire dans les cafés et les restaurants. Il est au minimum de 10 % de l’addition, jusqu’à 15 % si vous êtes content du service.
Attention, dans les régions touristiques, comme le Yucatán, certains restaurants l’incluent dans l’addition, car ils se « méfient » des touristes européens qui « oublient » de le verser !
Dans les taxis avec compteur (rares), il faut arrondir au peso supérieur.
Il est aussi de coutume de donner un pourboire au personnel dans un hôtel.

Budget :

Comme indiqué dans la rubrique « les prestations », vous aurez à payer ce qui n’est pas compris dans le prix. Il faut donc prévoir un budget pour vos boissons et achats personnels (timbres, cartes, souvenirs….).
Pour les pourboires divers, prévoyez €.

Nourriture :

La cuisine mexicaine est connue dans le monde entier à juste titre, on trouve au Mexique des restaurants pour tous les budgets et tous les goûts :
les puestos, petits restos ambulants qui proposent des tacos, des quesadillas ou des tortas (sandwichs).
En ville, il y a le mercado de la comida dans les marchés, ce sont des petits comptoirs (les comedores) qui servent une nourriture typique, bon marché.
les fondas, petits restos traditionnels qui servent des menus complets le midi, la fameuse comida corrida : soupe, plate de résistance avec riz et frijoles (haricots rouges), dessert. Des restaurants plus chics qui proposent une « nouvelle cuisine mexicaine » ou internationale…
Le piment (chile) le fameux piment mexicain est très présent ! Il y aurait plus de 250 variétés ! Du plus « doux » appelé le chile Poblano à l’un des plus forts le chile Tabasco !
Voici quelques spécialités typiques (certains plats ont une origine précolombienne). Dans le centre du pays, la cuisine est à base de farine de maïs. Au Yucatán, les plats sont plus variés, sur les côtes on trouve beaucoup de poisson et quelques fruits de mer...
*- La tortilla, en forme d’une galette, elles sont la base de la cuisine mexicaine et elles accompagnent la plupart des plats. À base de grains de maïs (ou plus rarement de blé).
*- Le taco : tortilla garnie de viande de bœuf, de porc, de poulet, de foie...
*- L’enchilada : tortilla bourrée de viande ou de poulet, avec du fromage, mijotée dans une sauce au piment, avec de la tomate et des oignons.
*- La quesadilla : tortilla garnie au choix de fromage, viande, champignons, flor de calabaza (fleur de courgette)… frite ou cuite sur une plaque.
*- Le guacamole : purée froide d’avocat écrasé, additionnée d’oignons et de coriandre fraîche, relevée d’une pointe de piment, et arrosée d’un filet de citron vert.
*- Les chilaquiles : morceaux de tortilla frite avec des oignons, du fromage râpé, du chile rouge et de la crème fraîche.
*- Les burritos : de la viande, des haricots, des oignons, des épices, du piment et des légumes enroulés dans une tortilla de farine de blé. Frit, le burrito devient chimichanga
*- La cochinita pibil : galette de rocou contenant de la viande de cochon dans une sauce d’orange amère
*- Les salbutes et panuchos : amuses-gueules à base de tortillas de maïs frites et couvertes de haricots noirs, de poulet et de salade.
*- Les papadzules : tortillas à l’oeuf dur, aux pépins de courge, avec une sauce tomate et du piment de Havane.
*- La sopa de lima : bouillon aux saveurs de citron vert.
*- le poisson tikinxic : plat de poisson mariné dans du rocou, recouvert de feuilles de banane et de sauce tomate pimentée.
*- Empanadas : chaussons fourrés à la viande ou au fromage.
*- Et bien sûr en dessert les fruits tropicaux : ananas, bananes, papaye, mangue, goyave…

Boissons :

La bière qu’on en trouve partout ! En plus de la fameuse Corona ou de la Sol, il existe des dizaines d’autres marques de bière mexicaine.
*- Les refrescos : on trouve beaucoup de sodas et autres boissons gazeuses.
*- Les jus de fruits bien sûr : on en trouve sur les marchés ou en bouteille, en berlingot ou en canette dans les épiceries. Les licuados sont mixés avec du lait (sorte de milk-shake).
*- L’agua fresca : autre boisson typique, appelée aussi agua de sabor. Une eau purifiée d’amande (almendra), parfumée au jus de citron ou d’orange (limonada et naranjada), de riz et de cannelle (horchata) ou encore de fleurs d’hibiscus (jamaica) l’équivalent du bissap africain ou du Karkadé égyptien.
*- Le Mexique est producteur de café. Servi très « léger » !
Une des spécialités du Mexique traditionnel est le cafe de olla, préparé dans de grandes jarres en terre et parfumé à la cannelle, très sucré et excellent.
*- La tequila : la boisson nationale ! On trouve plus de 500 marques.
Pour la boire selon les règles : mettre une pincée de sel sur le revers de la main (dans le creux entre les tendons du pouce et de l’index), puis l’avaler. Ensuite, boire la tequila cul sec. Terminer en suçant un quartier de citron vert.
*- La boisson à la mode est le mezcal ! Parfumé et particulièrement apprécié en digestif, c’est un alcool très fort ! Comme la tequila, c’est un alcool d’agave, le maguey, obtenu à partir du cœur de ce cactus.
*- Et l’alcool préhispanique s’appelle le pulque. Il est fait à base de maguey, fermenté au lieu d’être distillé. Il se boit nature ou fruité. Le gusanito, c’est-à-dire un ver blanc ou rouge qui vit dans le maguey…
*- On trouve beaucoup de vins mexicains qui proviennent pour la plupart de Basse-Californie. On dénombre au moins de 300 étiquettes.

Attention à l’eau : on ne boit pas celle du robinet ! Elle n’est pas potable.

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France