Préparer son voyage


Encadrement durant votre circuit à Cuba :

Un guide-accompagnateur Planète Découverte pendant toute la durée du circuit et un guide local à certaines étapes

Hébergement :

Chez l’habitant.

Bagages/portage :

Lors des déplacements et transferts, chacun doit porter ses bagages. Nous vous conseillons de voyager avec un sac de voyage souple, avec ou sans roulettes, ou sac polochon. ÉVITEZ DE VOUS CHARGER, la place impartie aux bagages dans les transports est limitée. Il sera possible de faire laver votre linge.
Puis pensez à tout ce que vous allez rapporter !
Un petit sac à dos est très utile pour les déplacements en journée et pour garder près de vous dans le véhicule (appareils photo, lunettes, guide, etc.), il pourra servir de bagage cabine. Ce bagage à main ne doit pas dépasser 5kg. (Ne pas y mettre de couteau ou d’objet contondant).

Déplacement :

En voitures locales affrétés ou minibus selon disponibilités.

L’équipement :

Emportez des vêtements simples et confortables, des tenues adaptées aux différentes saisons et régions traversées (voir rubrique climats).

  • Couteau (veillez bien à le laisser dans votre bagage de soute lors de l’enregistrement)
  • Vos affaires de toilette
  • Des lingettes peuvent être très utiles
  • Lunettes de soleil (verres à fort pouvoir filtrant)
  • Une crème solaire
  • Chapeau ou casquette
  • Petite trousse à pharmacie de base (Il n’y a pas de pharmacie collective)
  • Si vous portez des lunettes, une paire de rechanges
  • Une veste coupe-vent imperméable
  • Tee-shirts, chemises à manches longues
  • Maillot de bain
  • Pantalons (légers, à poches, jeans)
  • Shorts, bermudas
  • Une paire de sandales
  • Une paire de chaussures fermées et confortables.

Achats :

Même si Cuba n’a pas de tradition artisanale très forte, on trouve toutes sortes d’objets originaux, par exemple, aux alentours de la cathédrale dans la Vieille Havane, sur la place centrale de Trinidad et dans les grands centres touristiques. Vous trouverez par exemple des chapeau de paille, des guayabera (la fameuse chemise traditionnelle cubaine en coton), des reproductions de personnages religieux de la Santería (la religion populaire à Cuba), des objets réalisés en yarey (feuilles de palmier) ou en fibre de noix de coco, des colliers en graines et coquillages, des bracelets en nacre, des dominos, des tableaux aux thèmes typiquement cubains, des objets en papier mâché, des objets en bois, des disques, des produits autour du Che …
Le travail de la broderie est aussi très imaginatif. Bien entendu, on trouve les inévitables bouteilles de rhum et boîte de cigares. En ce qui concerne le rhum, le meilleur est incontestablement le Havana Club, qui se décline en blanc, 3 ans, 5 ans et 7 ans d’âge. Quant aux cigares, il ne faut surtout pas les acheter dans la rue à des racoleurs, car souvent de mauvaises qualités. Les meilleures caves à cigares sont installées les "casas del tabacco" disséminées dans les centres touristiques des grandes villes. Il faut savoir que, même à Cuba, un bon cigare de marque coûte largement plus d’un dollar ! Les prix les plus bas se situent autour de 40/50$).
Il est recommandé d’acheter directement en magasin. Vous pourrez même y négocier les prix.
Attention : le corail noir est une espèce en danger ! On trouve sous forme de bijoux, gris-gris ou boucles d’oreilles !
Les tiendas (boutiques et magasins) sont ouvertes toute la semaine, de 9 h à 19 h, à l’exception du dimanche.

Pourboires

Le pourboire (propina) est une pratique rependue. Si vous ne laissez rien, on vous le fera gentiment remarquer ! Souvent on attend de vous 1 CUC alors que le pourboire raisonnable devrait être souvent de la moitié.
Cuba n’est pas vraiment le pays du marchandage, pourtant cette pratique devient de plus en plus fréquente. Conseil : Arrangez-vous pour toujours avoir de la petite monnaie sur vous.

Budget :

Comme indiqué dans la rubrique « les prestations », vous aurez à payer ce qui n’est pas compris dans le prix. Il faut donc prévoir un budget pour vos boissons et achats personnels (timbres, cartes, souvenirs….).
Pour les pourboires divers, prévoyez 15/20€.

Nourriture :

Cuba n’est pas une grande destination gastronomique, car elle est souvent répétitive. Le poulet et le porc accompagnés de riz et haricots noirs sont la base de la cuisine dite « créole » (criolla), on trouve aussi du bœuf (res).
On trouve de plus en plus de paladares et de restaurants à base de produits d’importation, mais plus chers. D’autre part, dans les grandes villes, vous trouverez des restos chinois et italiens. Il faut savoir que les recettes annoncées sur la carte dépendront de l’approvisionnement des ingrédients, qui ne sont pas toujours disponibles. Les repas chez l’habitant sont vivement conseillés.
Les spécialités cubaines sont donc à base de riz et de haricots noirs, on les mange ensemble et on appelle ce plat congrí ou moros y cristianos(maures et chrétiens), très bon marché. Le cochinito (bien meilleur que le bœuf du pays), le cochon est un mets de choix pour les Cubains, en rôti, grillé ou frit et, à la campagne, sous forme de méchoui (en púa).
Cuba est aussi le pays de la langouste !
La langouste (langosta), vous en trouverez désormais dans la plupart des paladares et des restos touristiques. Le crabe (cangrejo) est très rependu, mais bien peu de restos en proposent. Vers Caibarién, au centre du pays, la spécialité locale est la tortue (carey).
Plus original, Le crocodile que vous ne trouverez qu’à Guamá et vers la playa Girón dans la péninsule de Zapata. Cette viande rappelle un peu le veau.
L’île offre quantité de fruits succulents, mais c’est la banane (plátano) qui prédomine dans la cuisine cubaine et la banane plantain qui est considérée comme un légume. Les agrumes sont aussi très présents, en particulier le pamplemousse et les oranges, tout comme l’ananas (piña), cultivé principalement dans l’ouest de Cuba. En saison et selon l’approvisionnement, vous pourrez goûter aussi à la goyave (mamey), la papaye (fruta bomba) ou à la mangue à partir de juin.
Comme pour la cuisine, c’est dans les casas particulares (chez l’habitant) que vous aurez l’occasion de goûter à la plus grande variété de fruits tropicaux, ou encore sur les quelques petits marchés.
Boissons :
Attention, si officiellement l’eau du robinet est potable, elle ne l’est pas et a souvent mauvais goût. Nous vous conseillons fortement d’acheter de l’eau en bouteille, que l’on trouve presque partout (agua con gas avec des bulles, ou natural sans bulles).
Les sodas sont appelés refresco. Le vrai Coca-Cola a fait son apparition, mais sous licence mexicaine. Sinon, on trouve : le Tropicola ou le Tukola !
Le pays produit plusieurs marques de bières : la Cristal et la Cacique sont légères et agréables, la Bucanero est ambrée et plus forte en alcool. Les bières claras sont vendues plus souvent aux Cubains qu’aux touristes, elles sont moins chères et plus artisanales comme la Hatuey(excellente). On trouve aussi des bières d’importation.
Le vin commence à faire son apparition. Certains restos « de luxe » proposent des vins cubains.
Le café cubain est réputé. On le sert fort, bien tassé et très sucré (demander sin azucar, si vous ne voulez pas de sucre !). Les Cubains en sont de gros consommateurs.
- Le rhum et les cocktails : le premier rhum cubain n’est plus le Bacardí, mais le Havana Club. À Cuba, on trouve plus de 100 cocktails à base de rhum ou d’autres spiritueux comme les Havana Club long drinks, les shorts drinks, mojitos, cuba libre…
Le guarapo : jus de canne à sucre.
Le guararón : même chose, mais avec du rhum.
À signaler également, les maltas, une boisson rafraîchissante, sucrée et sans alcool.

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France