Préparer son voyage Birmanie / Voyage à la découverte de la Birmanie


Cette fiche technique appartient au circuit : Voyage à la découverte de la Birmanie

Encadrement durant votre circuit en Birmanie :

Un accompagnateur Planète Découverte pendant toute la durée du circuit au départ de Paris et un guide local francophone.

Hébergement :

En hôtel*** et une nuit dans un monastère Bouddhiste.

Bagages/portage :

Lors des déplacements et transferts, chacun doit porter ses bagages.
Nous vous conseillons de voyager avec un sac à dos ou un sac de voyage souple, avec ou sans roulettes, ou sac polochon. ÉVITEZ DE VOUS CHARGER, la place impartie aux bagages dans les transports est limitée. Il sera possible de faire laver votre linge.
Puis pensez à tout ce que vous allez rapporter !
Un petit sac à dos est très utile pour les déplacements en journée et pour garder près de vous dans le véhicule (appareils photo, lunettes, guide etc.), il pourra servir de bagage cabine. Ce bagage à main ne doit pas dépasser 5kg. (Ne pas y mettre de couteau ou d’objet contondant).

Déplacement :

En minibus affrétés, trains, bateaux, voitures, cyclo-pousses, calèche, dos d’éléphants.

L’équipement :

Emportez des vêtements simples et confortables, des tenues adaptées aux différentes saisons et régions traversées (voir rubrique climats).

  • Lampe de poche (ou frontale)
  • Couteau (veillez bien à le laisser dans votre bagage de soute lors de l’enregistrement)
  • Vos affaires de toilette + serviette de bains (en nids d’abeille, elle sèche plus facilement !)
  • Des lingettes peuvent être très utiles.
  • Lunettes de soleil (verres à fort pouvoir filtrant)
  • Une crème solaire
  • Chapeau ou casquette
  • Petite trousse à pharmacie de base (Il n’y a pas de pharmacie collective)
  • Si vous portez des lunettes, une paire de rechanges
  • Une veste coupe-vent imperméable
  • Une polaire
  • Tee-shirts, chemises à manches longues
  • Pantalons (légers, à poches, jeans)
  • Shorts, bermudas
  • Une paire de sandales
  • Une paire de chaussures fermées et confortables.

Achats :

L’artisanat birman est beau et diversifié : objets en laque, marionnettes, bronzes de bouddhas ou de musiciens, objets en argent comme des boîtes, des vases ou des timbales.
Attention : Il est interdit de sortir du pays (comme partout), des antiquités et des objets religieux anciens. Bijoux : Le sous-sol est riche en gisements de rubis, saphirs ou opales. Dans les bijouteries, vous trouverez de très belles pièces, à des prix abordables. .
Attention aux fausses pierres !
Et bien sûr, les cheerots (les cigares birmans), fabriqués à la main.
Horaires des commerces : 9 h-18 h, du lundi au vendredi, 9 h-13 h, le samedi.

Pourboires

Même si il n’y a pas de pourboire à proprement parler, mais plutôt des petits cadeaux (présents), que l’on vous réclamera, même dans une administration. Ces cadeaux peuvent être : des cigarettes, un rouge à lèvres, un tee-shirt, etc.
Pour les pourboires des chauffeurs ou des guides locaux, le montant sera défini en fonction des informations données par votre guide-accompagnateur. Prévoyez environ 30€.
Petit pourboire également pour les bagagistes des hôtels. En principe, pas de pourboire dans les cafés et dans les restos, arrondir simplement la somme au montant supérieur.
Dans les temples et les pagodes, ce n’est pas un pourboire, mais une contribution à l’entretien des lieux et du culte. On peut laisser quelques Kyats dans l’urne.
Le marchandage est « obligatoire » dans les boutiques de souvenirs, il faut prendre son temps, discuter et diviser les prix souvent par trois pour trouver un compromis. Pour les objets courants, il est bien évident qu’il existe un prix pour les Birmans et un prix pour touristes (jusqu’à 5 fois plus) ; mieux vaut marchander en Kyat.
Le troc est aussi très présent dans la mentalité birmane. Vous pouvez le pratiquer sans problème.

Budget :

Comme indiqué dans les prestations, vous aurez à payer ce qui n’est pas compris dans le prix. Il faut donc prévoir un budget pour vos boissons et achats personnels (timbres, cartes, souvenirs….).
Pour les pourboires divers, prévoyez 15/20€.

Nourriture :

La cuisine birmane est faite de l’apport des différentes ethnies du pays, notamment môn et bamar, mais aussi de l’extérieur principalement de l’Inde et de Chine.

  • Le traditionnel « buffet birman » se compose d’un curry (hin), accompagné de riz (htamin), d’un bouillon et de plusieurs petits plats, notamment de légumes, apportés en même temps sur la table et on se sert chacun dans une assiette à part.
  • Les currys sont très peu pimentés, sauf dans la cuisine arakanaise, ils se composent : d’ail, de gingembre, d’oignons, de curcuma, d’huile et avec bien sûr l’omniprésente ngapi (sorte de pâte assez salée, au goût fort, de poisson ou de crevette).
    Les Birmans mangent peu de bœuf, car ils considèrent cet animal comme un compagnon de travail. Pas trop de porc non plus, ce dernier étant mal vu des nat(esprits) ! !
  • Les plats d’accompagnements se composent de légumes en saumure, crus, cuits ou bouillis, mais aussi des balachaung (crevettes séchées et pilées avec de l’ail frit) et des salades (thok), comme le mag ywet thoke(salade de jeunes pousses de tamarin) ou le la phet thoke, une salade de feuilles de thé à la tomate et aux cacahuètes ! Il faut savoir que manger du thé était autrefois un usage très répandu en Asie, de nos jours seule la Birmanie a conservé cette habitude.
    Après les repas, on mange des morceaux de jaggery, un sucre brut de canne ou de dattier.

Autres plats :

  • Les nouilles sautées ou khut swel kya (fried noodles)
  • Le riz frit ou htamin kyaw (fried rice)
  • Le petit déjeuner national : la mohinga, une soupe de poisson aux nouilles !
  • Le beimok : gâteau à l’ "opium", incorporant des graines de pavot.

Boissons :

  • Le thé bien sûr, la boisson nationale, comme un peu partout en Asie. Le plus souvent du green tea, un thé vert chinois (appelé aussi chinese tea ou encore yé nwé gyan) qui se boit non sucré. Sinon le burmese tea, influence anglaise oblige, il est préparé avec du lait et du sucre ou tout simplement du lait concentré sucré.
  • L’eau du robinet n’est pas potable. On trouve facilement des bouteilles d’eau purifiée.
  • Le café : on en sert au petit déjeuner dans les hôtels. Dans les petits restos et épiceries, on trouve du café au lait sucré en poudre appelée Coffeemix.
  • L’alcool : les bières locales sont en canettes ou en bouteilles de 640 ml. La Myanmar Beer, est très répandue, ainsi que la Mandalay, plus amère, la rouge (forte) ou en bleu (plus légère). Sinon, il y a la singapourienne Tiger, sans oublier la Dagon et la Skol , deux bières servies en pression dans certains bars locaux, plus rare l’ABC Stout, une brune qui rappelle beaucoup la Guinness.
    Il existe aussi du vin birman, lancé par un Allemand près du lac Inle, ainsi que celle d’un français également installé sur les bords du lac. On trouve aussi dans cette région, le vin de pomme et de miel (kanbawza honey wine), de prune ou même d’orange qui se boit très frais.
  • Les jus de fruits : on en trouve facilement de bons et pas chers et frais, d’orange, mangue, pastèque et même d’avocat. Attention, car ils sont souvent coupés avec de l’eau, pas toujours purifiée (évitez aussi les glaçons non purifiés !)

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France