Informations pratiques Pérou / Voyage au Pérou du nord au sud


Cette fiche technique appartient au circuit : Voyage au Pérou du nord au sud

Electricité :

220 volts. Prises plates à 2 fiches, identiques à celles utilisées en Amérique du Nord. Adaptateur à se procurer sur place ou avant le départ.

Poids et mesures

Système métrique.

Téléphone :

  • De la France vers le Pérou : composer le 00 + 51 indicatif de la ville (sans le 0) + numéro du correspondant. Les numéros des téléphones portables (cellulaires) commencent par 9.
  • Du Pérou vers la France : composer le 00 puis le 33 + les 9 derniers chiffres du numéro de l’abonné (sans le 0 en tête), vers la Suisse : composer le 00-41 ; vers la Belgique : le 00-32 ; vers le Canada : le 00-1.
  • Pour un appel intérieur : indicatif de la ville + numéro.
  • Téléphoner au Pérou ne présente pas de difficultés, il y a beaucoup de publiphones fonctionnant avec des pièces ou des cartes à puce (en vente dans les kiosques). Il existe aussi des locutorios, des télé-centres équipés de cabines (et souvent d’ordinateurs), leur tarif pour l’international est en général très intéressant. Il y a aussi les cartes Hola Perú, pour 10 NS (3 €), on peut téléphoner pendant plus d’une heure et demie, il suffit de composer le 1588, puis le code de la carte et le numéro désiré.

Poste :

L’envoi de lettres ou de cartes postales depuis le Pérou est assez cher : environ 5,50 NS (1,60 €) Il est conseillé de poster votre courrier dans les postes centrales. Comptez environ 2 semaines pour que la carte arrive en Europe (depuis Lima), environ une semaine pour le Canada.

Internet :

On trouve à Lima comme partout dans le pays beaucoup de cybercafés, il faut compter environ 1 ou 2 NS de l’heure et jusqu’à 5 NS dans certains endroits plus touristiques. Le réseau wifi se développe rapidement et de nombreux hôtels (ou même cafés) en sont équipés, surtout dans les grandes villes.

Change :

La monnaie nationale péruvienne est le nuevo sol (NS), bien que le dollar US soit souvent employé sur les sites touristiques et dans les hôtels et les restaurants les plus chics.

  • 1 NS (nuevo sol) = environ 0,25 € ou 0,36 USD.
  • 3,80 NS = 1 € ou 2,70 NS = 1 USD.
    Site de conversion des devises :http://www.xe.com

L’euro en espèces se change facilement presque partout, en particulier dans les casas de cambio et dans certains magasins, c’est souvent plus difficile dans les banques des petites villes et villages qui ne changent souvent que les dollars. Il y a aussi des changeurs de rue qui sont censés posséder une carte professionnelle. Toujours s’informer sur le taux pratiqué ! Le dollar US s’échange également dans les bureaux de change, changeurs de rues … mais aussi dans les banques qui sont présentes jusque dans les petites villes.
Veillez à ce que vos billets soient en bon état !
Évitez les chèques de voyage en euros, car ceux-ci ne s’échangent qu’à Lima et difficilement.
Il existe des distributeurs de billets acceptant les cartes Visa et MasterCard, dans toutes les villes et de plus en plus souvent dans les villages, ils sont par contre souvent mal approvisionnés, (ces opérations comportent bien sûr des frais bancaires et refusent parfois les retraits supérieurs à 400 NS, environ 115 €). Possibilité également de retirer de l’argent avec sa carte de paiement et son passeport, au guichet du Banco de Crédito.
Il est possible de rechanger, en euros, les nuevos soles qui vous restent à l’aéroport de Lima, mais à un taux très défavorable !
Il est aussi possible de payer avec sa Carte de crédit dans certains restaurants ainsi que dans quelques boutiques.

Climat :

Sur la côte pacifique du Pérou, l’été (Austral) de décembre à février est chaud (26° à 30°) et l’hiver est un peu frais (10° à 18°). Dans les Andes, le climat est bien sûr très différent : la saison sèche dure de mai à septembre et la saison des pluies d’octobre à avril avec des températures plus élevées le jour (25°), mais les nuits sont fraîches ! Mêmes saisons pour la forêt amazonienne (Est du Pérou), où le climat est plus chaud (les températures peuvent atteindre 35° l’été) et l’humidité est élevée. Les meilleures saisons sont de janvier à mars pour les côtes et mai à novembre pour les Andes et l’Amazonie.

Lima

TempJFMAMJJASOND
max 26° 26° 26° 24° 22° 20° 19° 18° 19° 20° 22° 24°
min 20° 20° 20° 18° 17° 16° 15° 15° 15° 16° 17° 18°
Pluie mm 2 2 1 0 0 0 0 0 0 0 1 2

Cuzco

TempJFMAMJJASOND
max 17° 17° 18° 18° 19° 18° 18° 18° 19° 20° 19° 18°
min
Pluie mm 140 110 90 30 .. .. .. .. 20 40 60 100

Heure local :

GMT/UTC - 5h
Quand il est 12 heures à Paris (heure d’été), il est 5 heures du matin à Lima et quand il est 12h (heure d’hiver) à Paris, il 6 heures à Lima. Le décalage entre Paris et Lima est de -5 h en été et de - 6h en hiver.
Quand il est 12 h du matin (heure d’été) à Montréal, il est 11h du matin à Lima et quand il est 12h (heure d’hiver) à Montréal, il 6 heures à Lima. Le décalage étant de -1h en été et de - 2h en hiver.
(Le Pérou ne change pas d’heure au cours de l’année).

Transports

  • Infrastructures routières :
    Les grands axes sont corrects, mais les routes de montagne sont difficiles, car mal entretenues et escarpées. Il est vivement recommandé de ne circuler que de jour dans les zones rurales et sur la route panaméricaine. Il existe un service de compagnies nationales de bus considéré comme sûr.
  • Transport aérien :
    L’avion est le plus pratique et même si les horaires fluctuent tout au long de l’année, tous les points importants du pays sont desservis par au moins deux compagnies. Le Pérou applique des taxes aéroportuaires pour tous ses vols, nationaux et internationaux.
  • Survol des lignes de Nazca : En attendant la mise en place de mesures de sécurité, l’ambassade de France déconseille formellement d’effectuer en avion le survol des lignes de Nazca.

Nourriture

Traditionnellement, le petit-déjeuner est souvent léger et l’on mange tard le soir. Les repas le plus copieux sont les déjeuners.
Sur la côte, on mange des marinades de poissons, crevettes, ou fruits de mer, appelées ceviche, à base de citron vert, de piments et d’oignons.
Dans les montagnes, les spécialités sont les viandes rôties, surtout le cochon d’Inde (cuy), souvent épicées, servies avec des patates douces, mais aussi la viande de bœuf, de venado (biche), de porc et les steaks d’alpaga. Le pays possède plus de 4 000 variétés de pommes de terre, originaire de la région nord du Titicaca, elles étaient déjà connues 900 ans avant notre ère.

Voici quelques plats typiques de la cuisine péruvienne

  • Le lomo saltado, viande tranchée, frite avec des oignons, des tomates et des pommes de terre (papas), accompagné de riz ou de maïs, peut être considéré comme le plat national, on en trouve dans tout le pays.
  • Le palta rellena est un avocat farci de poulet émietté, pommes de terre et mayonnaise (pour les petits repas).
  • l’ Adobo : ragoût de porc mariné dans la chicha.
  • Le Carapulcra : pommes de terre séchées, cacahuètes, viande de porc ou poulet.
  • Le Chicharrón : porc mariné, bouilli puis frit dans sa propre graisse, servi avec des oignons et du camote (patate douce).

Et comme desserts  :

  • Le Churro : un beignet fourré de confiture de lait (manjar blanco) ou de chocolat saupoudré de sucre.
  • La Mazamora : crème dessert à base de maïs violet et d’ananas.
  • Suspiro limeño : crème dessert à base de blancs d’œufs battus en neige, de lait concentré et d’une touche d’alcool.
  • Tejas : fruits glacés enrobés de caramel et de chocolat à la noix, au citron, à la figue, etc.
  • Et sur les marchés, on trouve toutes sortes de fruits exotiques plus ou moins connus : papayes, fruits de la passion, pastèques, pepinos, ananas et bananes …

Boissons

  • L’Inca Kola, le soda national jaune fluo au goût de chewing-gum, à base d’une plante que l’on peut boire encore aujourd’hui en infusion : l’hierba Luisa.
  • La chicha morada, un rafraîchissement à base d’eau de cuisson de maïs violet, que l’on a fait bouillir avec de la peau d’ananas et de la cannelle (servir chaud ou froid, rajouter du sucre).
  • Le pisco : une eau-de-vie à base de raisin (autour de 40°), dont le Chili et le Pérou se disputent l’origine ! Elle se boit pure ou en cocktail.
  • On trouve une dizaine de bières locales dont la Cusqueña, la Cristal, la Pilsen et l’Arequipeña.
  • Et la chicha de jora, sorte de bière de maïs peu alcoolisée, très populaire, dans les montagnes,.
  • Le Pérou produit également quelques vins, qui sont concurrencés par les nombreux vins chiliens et argentins.
  • L’emoliente, boisson chaude à base de plantes et de jus de citron.
  • Le fameux mate de coca, une infusion à base de feuilles de coca qui vous aide à prévenir le soroche (mal d’altitude).

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France