Informations pratiques Inde / Voyage du Cachemire au Ladakh


Cette fiche technique appartient au circuit : Voyage du Cachemire au Ladakh

Électricité :

Voltage : 220-250 | Fréquence : 50
Types de prises : 2 fiches rondes ou 3 fiches rondes.
Un adaptateur est conseillé.
Poids et mesures :
Le système métrique est largement utilisé.

Téléphone :

Depuis l’extérieur, il est nécessaire de composer le code international de l’Inde (0091), suivi du code de la ville (11 pour New Delhi, 22 pour Bombay, 33 pour Calcutta) et du numéro demandé. En Inde, il suffit de composer le code de la ville précédé de 0 (011 pour New Delhi) et le numéro demandé.

  • Pour téléphoner depuis l’Inde : composer le 00 + 91 + indicatif de la ville sans le 0 + numéro du correspondant.
    On trouve des boutiques avec téléphones signalées par de grands panneaux jaune et noir : PCO-STD-ISD (réseau local, national et international).
  • Renseignements internationaux : 187.
  • Pour les appels en PCV, il faut composer le 000 + indicatif du pays désiré
    ( ex 33 pour la France) + 17.
  • Pour téléphoner en Inde : 00 + 996 + indicatif de la ville.
  • De l’Inde vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial, vers le Canada : composer le 00 + 1 + le numéro de votre correspondant, vers la Belgique : 00 + 32 + le numéro de votre correspondant, vers la Suisse : 00 + 41 + le numéro de votre correspondant.

Internet :

Dans les villes importantes ou lieux touristiques, il est très facile de trouver des centres Internet, souvent couplés avec un PCO-STD-ISD.
Certains hôtels et guets house possèdent aussi des ordinateurs connectés, en libre accès ou non. Compter en général 20 à 40 Rps/h.
(Les cybercafés sont tenus désormais de faire une photocopie de votre passeport). On trouve également de plus en plus d’endroits wifi, certains hôtels et cafés dans les grandes villes.

Poste :

Vous avez le choix entre la speed-post (par avion, compter environ une semaine, plus cher), ou le SAL (mi avion-mi bateau , 3 à 6 semaines, moins cher). On trouve aussi les transporteurs privés (DHL, UPS, Fedex, etc.). Compter en moyenne une semaine pour un envoi de l’Inde vers la France, en recommandé, plus depuis les endroits reculés ! Postez votre courrier vous-même plutôt que de le confier aux hôtels et préférez depuis les grandes villes.Les bureaux sont en général ouverts du lundi au samedi de 10h à 17h. L’affranchissement d’une carte postale à destination de l’Europe coûte 15 Rps et celui d’une lettre 25 Rps.

Change :

La monnaie indienne est la roupie (Rp ou INR).

  • 1 € = environ 70 Rps, et 10 Rps = environ 0,15 €
  • 1 $US = environ 50 Pps, et 10 Rps = environ 0,19 $US
  • 1$CAD = environ 55 Pps, et 10 $CAD = environ 0,18 $CAD
    Le taux de change est très variable.
  • http://www.xe.com
  • On peut changer les euros, dans les bureaux de change, dans certaines banques, ainsi que dans certains hôtels.
    Sur place, veillez à conserver vos bordereaux de change ainsi que vos tickets de DAB (ATM) : ils peuvent vous être demandés pour échanger les roupies qui vous resteront avant votre retour, car il est strictement interdit d’importer ou d’exporter des roupies indiennes.
    Conseils :
  • Refusez systématiquement les billets scotchés ou déchirés sur les bords : il vous serait impossible de les utiliser.
  • Pensez à garder sur vous de la monnaie et des petites coupures pour les petites dépenses.
  • On peut parfois changer « au noir », mais c’est déconseillé.
  • L’usage de la carte bancaire est de plus en plus répandu, sans être toutefois encore un mode de paiement très courant en Inde.
    En revanche, le réseau de distributeurs automatiques de billets s’est largement développé. Il est toujours possible de retirer des espèces avec une carte de paiement (uniquement dans les grandes villes) à certains guichets.
    Les banques ferment généralement à 14h ou 16h (12h le samedi).

Climat :

Ladakh :
Entre l’Himalaya au sud et la chaîne du Karakoram au nord, le Ladakh est un pays de haute altitude (moyenne de 5 300 m) ; il connaît deux saisons :

  • l’hiver : des températures qui peuvent descendre à - 30 °C, avec de la neige et des routes coupées. -* l’été : de mai à fin octobre, un climat très sec et rude (les montagnes arrêtent la mousson) avec un indice solaire très élevé et des températures allant jusqu’à + 35 °C le jour à + 10 °C la nuit. Dès septembre, il peut geler déjà la nuit...

Leh

TempJFMAMJJASOND
max -5° -1° 11° 17° 20° 24° 23° 21° 15°
min -14° -12° -6° -1° 10° -5° -11°
Pluie mm 10 10 10 7 1 2 15 15 10 5 5 5

Le centre de l’Inde est aride. L’hiver de novembre à mars est doux et sec. Dans le sud, le climat est chaud avec de faibles écarts de températures. Dans le sud-est et à l’extrême sud de l’Inde, la mousson dure jusqu’en novembre voire décembre. Risques de cyclones sur la côte est (golfe du Bengale).

New Delhi (Capitale de l’Inde)

TempJFMAMJJASOND
max 20° 22° 28° 35° 38° 38° 33° 32° 33° 32° 27° 21°
min 11° 16° 22° 26° 28° 27° 26° 25° 20° 13°
Pluie mm 20 20 10 10 10 60 210 180 150 20 0 10

Heure locale :

En Inde : GMT/UTC + 5 h30
Le pays ne change pas d’heure durant l’année et c’est la même heure dans tout le pays.

  • Quand il est 12 h à Paris (heure d’hiver), il est 16h30 à New Delhi.
  • Et quand il est 12h à Paris (heure d’été), il est 15h30 à New Delhi.
  • Quand il est 12 h à Montréal (heure d’hiver), il est 22h30 à New Delhi.
  • Et quand il est 12h à Montréal (heure d’été), il est 21h30 à New Delhi.

Nourriture

La découverte de l’Inde passe par « l’exploration » de sa cuisine.
Il existe 2 sortes majeures de cuisine en Inde :

  • La cuisine végétarienne : la végétarienne classique et la végétarienne stricte (pure veg’), sans viande ni poisson, ni œuf, et même parfois sans oignon ni ail. Les 2 sont à base de riz, de légumes et de sauces épicées.
  • La cuisine non végétarienne : à base de mouton, de poulet, parfois de chèvre. Le porc est très rare, comme le bœuf (vache sacrée oblige).
    Spécialités et plats principaux  :
  • Le dhal : plat national en quelque sorte, à base de lentilles.
  • Le curry : avec différents aliments (poulet, mouton, poisson, mais aussi légumes, etc.), saisies dans le ghee (beurre).
  • Le biryani et pulao : plats de riz pilaf parfumés au safran, avec ou sans viande.
  • Les tandooris : morceaux de viande ou de poisson macérés dans du yaourt épicé et pimenté, cuit dans un four en terre, le tandoor (le terme s’applique à tous les aliments cuits de cette manière).
  • Les kebabs : une brochette de viande hachée et cuits dans une sauce au yaourt épicée. -* Les kofta : une boulette de viande ou de légumes, hachés et cuits dans une sauce au yaourt épicée.
  • Le korma : une sauce à base de yaourt, noix de cajou, amandes, graines diverses...
  • Le paneer : fromage frais, très utilisé dans la cuisine végétarienne.
  • Les dosaï sont des crêpes de farine de lentilles et de riz, plutôt au Sud. Ils se mangent nature (plain dosai) ou farcis avec des légumes (masala dosai
    Les pains  : Le riz est souvent remplacé par une incroyable variété de pains.
  • Les galettes cuites au four (tandoor) ou les chapatis cuitent sur une plaque de fonte (tawa), des galettes de farine complète mélangée à de l’eau et non levée.
  • Naan : galette de farine blanche au levain liée avec du lait et cuite au four (Nappé de beurre, fourré au fromage, à l’ail, garni d’amandes, de fruits secs...).
    Fruits et desserts (Éviter les salades de fruits servies dans la rue !) :
  • Bananes vertes, jaunes ou roses,chikoos,oranges, goyaves, corossols, pommes-cannelles, ananas, noix de coco, mangues, pommes, papayes.
  • Pâtisseries : l’halwa, le kulfi une glace à base de pistaches ou d’amandes et de cardamome, d’autres à base de semoule, de lait caillé, de miel comme le gulab jamun, des boulettes au lait, dorées à la poêle et servies dans un sirop parfumé à la cardamome et à l’eau de rose, les uni appa, petites boulettes parfumées à la cannelle.
    Au Ladakh :
    La nourriture est proche de la cuisine tibétaine, avec des influences indiennes et chinoises, essentiellement végétarienne.
    Spécialités :
  • Les momos :sorte de raviolis (farine de blé) cuits à la vapeur ou frits.
  • Les thukpa : soupe de nouilles
  • La tsampa ou ngamphe au Ladakh, farine d’orge grillée.
  • Le skyu, un plat de pâtes avec des légumes, typiquement ladakhi.
    A Leh, beaucoup de restaurants n’ouvrent de mi-mai à octobre et ils ferment au alentours de 21h.

Boissons

  • L’eau : évitez absolument l’eau du robinet et pas de glaçons non plus.
  • La bière : Les plus connues sont la Kingfisher, la Strong et la Black Label.
  • L’alcool, qu’on trouve dans les liqueurs shops comme l’asha au Rajasthan. Dans certains États et certaines villes saintes (comme Pushkar, Rishikesh, Haridwar ou encore Varanasi), on n’a théoriquement pas le droit de boire de l’alcool (bière y compris).
  • Le chai (thé), la boisson nationale, servi avec du lait, sinon il faut préciser du black tea ! Le thé indien (masala tea) est bouilli avec du lait, du sucre, de la cardamome et plein d’autres épices.
  • Dans le Sud, au Kerala et au Tamil Nadu, on trouve très facilement du café, servi avec du lait et du sucre, sinon il faut préciser black coffee !
  • Le lassi est une boisson à base de yaourt. On peut en trouver de trois sortes : nature (plain), sucré (sweet) ou salé (salt).
  • Le nimbu pani est un jus de citron vert, servi sucré ou salé.
  • Le jus de mangue et toutes sortes de jus de fruits frais (mangue, ananas, banane, etc.), à condition que l’on n’y rajoute pas de l’eau du robinet ou des glaçons !
    Au Ladakh :
  • le thé tibétain : au goût particulier, un mélange de thé salé et beurre souvent rance.
  • le chang : sorte de bière locale, à base d’orge

Us et coutumes :

L’Inde hindouiste possède des rapports humains régis selon le système hiérarchique des castes, où chaque individu a un rôle prédéfini. Le système des castes a toujours une place importante, particulièrement dans les campagnes.
Il existe 4 castes, les varna :
les brahmanes (prêtres), les kshatriya (guerriers), les vaishya (marchands) et les shudra (serviteurs) et les hors-castes, les dalit ou intouchables. Dans les temples hindous et les mosquées, il faut retirer ses chaussures pour entrer, pour les temples sikhs, il faut également se couvrir la tête, avant de pénétrer les temples jaïns il faut aussi enlever tout ce qui est en cuir. Homme ou femme doivent se couvrir les bras et les jambes et évitez les shorts et les hauts sans manches dans les sites religieux.
Dans tous les cas, ne touchez pas une sculpture ou la statue d’une divinité.
Ne tendez pas la main à un Indien pour le saluer, mais joignez les mains à hauteur de la poitrine. Ne touchez personne sur la tête et ne dirigez pas vos plantes de pied en direction de quelqu’un. Les invités doivent retirer leurs chaussures avant d’entrer dans les maisons. Si vous mangez avec vos doigts, n’utilisez que la main droite, la gauche étant réservée à la toilette intime. Et n’oubliez pas que la vache est un animal sacré.
Au Ladakh, il faut contourner toujours les monuments bouddhistes (stupas, chortens en tibétain), dans le sens des aiguilles d’une montre Enlevez vos chaussures, avant de pénétrer dans un sanctuaire bouddhiste et bien sûr respectez les recommandations données dans les monastères Bouddhistes.

Infrastructures

  • Infrastructure routière : La plus grande prudence dans la conduite automobile s’impose en raison du mauvais état des routes, de leur encombrement, du caractère chaotique de la circulation.
  • Réseau ferroviaire : Il faut être attentif à ses effets personnels (notamment en couchette), car les vols sont très fréquents sur les lignes Bénarès-Delhi, Agra-Delhi, Calcutta-Bénarès et Calcutta-Puri.
  • (Il convient en outre d’être extrêmement vigilant quant aux boissons ou aliments susceptibles d’être offerts au cours de trajets en train par des inconnus).

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France