Fiche pays

La Corée du Nord


  • Capitale de la Corée du Nord : Pyongyang
  • Villes principales : Chongjin, Wonsan, Nampo, Kaesong et Hamhung
  • Population : 25 115 311 habitants
  • Monnaie : Won nord-coréen
  • Superficie : 120 540 km2
  • Langue : Coréen
  • Religions : bouddhisme, chamanisme
  • Régime : République populaire démocratique
  • Sommet : Mont Paektu, 2750 m

La Corée du nord est un pays d’Asie orientale, bordé au nord par la Chine, au nord-est par la Russie et qui occupe la moitié nord de la péninsule coréenne.
Ses frontières maritimes sont les suivantes : mer du Japon à l’Est et mer jaune à l’Ouest.
Les trois quarts du pays sont montagneux, avec plus de cinquante montagnes qui dépassent les 2000 mètres ou constitués de plateaux, bien souvent recouverts de forêts.

Sur le plan climatique, la Corée du Nord fait partie de la zone tempérée avec 4 saisons distinctes :

  • Le printemps, agréable car les arbres fleurissent à nouveau et le temps y est clément.
  • L’été est chaud et humide, la végétation devient alors luxuriante. De Juin à Septembre il s’agit de la période de mousson.
  • L’automne présente un climat clair et sec, ce qui en fait une bonne période pour voyager.
  • L’hiver est long est rigoureux et bien souvent accompagné de chutes de neige.

La première occupation humaine de la péninsule remonte au 3ème millénaire av. JC et l’histoire proprement dite commence avec la fondation de Gojoseon en 2333. Après l’unification des Trois Royaumes de Corée en 668 après JC, le pays est gouverné par les dynasties Goryeo puis Joseon comme une seule nation jusqu’à la fin de l’Empire Coréen en 1910, lorsque la nation a été annexée par le Japon.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, la Corée a été divisée en deux zones par les superpuissances mondiales : les États-Unis et l’URSS, ainsi, en 1948, le pays a été divisé en deux nations distinctes : la Corée du Nord et la Corée du Sud.

La guerre de Corée (1950-1953) oppose le Sud, soutenu par les États-Unis au Nord soutenu par la Chine, la guerre n’est, à ce jour, toujours pas officiellement terminée et environ 30 000 soldats américains sont toujours stationnés en Corée du Sud.
D’importants efforts de reconstruction d’après-guerre menèrent la Corée du Sud à la prospérité et à la stabilité. En 1988, Séoul accueillit les jeux olympiques. En Septembre 1991, les deux Corée furent admises conjointement aux Nations Unies. En Juin 2000, un sommet historique entre les dirigeants du Sud et du Nord eut lieu à Pyongyang, la capitale du Nord.

Néanmoins, les relations entre les deux Corée restent extrêmement tendues. La DMZ, zone démilitarisée, est une frontière infranchissable, qui les sépare depuis plus de 50 ans.

D’un point de vue économique, La Corée du Nord a une économie planifiée, elle a longtemps cherché l’autosuffisance et a de ce fait eu une politique d’autarcie. Bien que les échanges avec l’extérieur aient été réduits, elle a reçu une importante aide chinoise et soviétique après la guerre de Corée (1950-1953), achetant ainsi à des tarifs préférentiels des matières premières qu’elle ne pouvait se procurer sur le territoire.
Depuis 2002, certaines réformes économiques ont été mises en place, comparables aux mesures de libéralisation mises en place en Chine, même si toutes n’ont pas été maintenues.

Après la guerre de Corée, la croissance économique a été aussi rapide, voire plus, qu’en Corée du Sud : elle atteint 10 % par an en moyenne entre 1960 et 1970 et dépasse 17 % entre 1971 et 1975. Cependant, à partir de 1976, il y’ a eu un ralentissement économique, coïncidant avec un dépassement de la Corée du Nord par la Corée du Sud en termes de produit national brut (PNB) par habitant. Après la disparition de l’URSS et des démocraties populaires d’Europe de l’Est, la croissance économique a été nettement négative jusqu’en 1998 selon le ministère sud-coréen de la réunification. D’après la même source, le taux de croissance annuel moyen dépasse 3 % depuis 1999, mais la Corée du Nord n’a pas encore retrouvé le niveau d’autosuffisance alimentaire

Les religions pratiquées étaient traditionnellement le bouddhisme et le chamanisme. Le christianisme a commencé à se répandre plus ou moins clandestinement à partir de la fin du XVIIIe suivi par le cheondoïsme, la religion de la voie céleste initiée en 1860 par Choe Je-u.

Cependant depuis que le régime communiste est en place et avec la fondation de la république populaire démocratique de Corée dans les années 1940, la place des religions a été fortement revue à la baisse. En effet, le culte de la personnalité voué à Kim Il-sung et à sa famille, ainsi que l’idéologie du juche qui ne tolèrent pas de concurrence et qui sont considérés par certains comme une religion, les religions traditionnelle en ont pris un coup. Bien que la liberté religieuse soit garantie par la constitution, la Corée du Nord est considérée par l’association Portes Ouvertes comme le pays du monde où les chrétiens sont les plus persécutés. Par exemple, en l’an 2000, seul 0,2 % de la population pratiquait une religion.

Durant plus de 5000 ans d’histoire, la Corée a su développer de nombreuses formes artistiques : musique, danses, peintures céramiques…

Nous contacter

Besoin d'aide, d'informations?


paiement sécurisé

Paiement sécurisé

CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
01 80 91 99 14

Newsletter
planète découverte

Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France