Inde

Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde


Découvrez les vallées du Nord de l’Inde, sous un nouvel angle à travers ce grand voyage en 32 jours en petit groupe de 12 personnes maximum.
Pendant des siècles, certaines vallées de l’Himalaya sont restées très peu connues pour des raisons géographiques, climatiques et politiques. Elles ont servi de refuge à des cultures isolées. Dans l’ouest, à la jonction entre la chaîne de l’Himalaya et celle du Karakoram, le Spiti, le Lahaul, le Ladakh et le Zanskar en sont des exemples typiques. L’arrivée de populations tibétaines autour du VIIème siècle, l’établissement de royaumes tenus par des souverains originaires du Tibet, la fondation de nombreux monastères par le grand traducteur Lochen Rinchen Zangpo (958 1055), soutenue par les autorités locales, vers la fin du premier millénaire, à l’aube de ce qu’on appelle la diffusion postérieure du bouddhisme au Tibet (fin du Xème début du XIIème siècle), et enfin les relations religieuses et commerciales entretenues par la suite avec le Tibet, ont favorisé le développement, dans ces régions, d’une culture bouddhique tibétaine préservée jusqu’à nos jours.
Ce sont ces vallées que nous vous proposons de parcourir avec ce voyage exceptionnel, un cheminement à la fois géographique dans un monde minéral aux paysages spectaculaires, et spirituel dans le monde adamantin du bouddhisme tibétain.

Circuit non ouvert actuellement

Ce circuit n’est pas encore ouvert

  • Descriptif du circuit
  • carte
  • Les prestations
  • Photos du circuit
  • Vos avis

Itinéraire détaillé du circuit Inde : Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde

Itinéraire du Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde :

Vol aller & Delhi

Jour 1 : Paris - Delhi

Vol régulier avec ou sans escales pour Delhi.

Jour 2 : Delhi

Arrivée à Delhi dans la nuit ou en début de matinée, selon les horaires des vols.

Journée de visites à Delhi : Qutb Minar (achevé en 1368, c’est le minaret le plus haut en Inde et le troisième au monde), la tombe de Humâyûn (complexe d’architecture moghole), Jama Masjid (construite au XVIIème siècle, c’est l’une des plus grandes mosquées d’Inde), Sadar Bazaar (le plus grand bazar d’Inde), Old Delhi et ses labyrinthes de ruelles.

Nuit à Delhi (hôtel).

Shimla & Kinnaur (vallée de la Sutlej)

Jour 3 : Train Delhi - Kalka - Shimla (altitude : 2205 mètres)

Départ pour Shimla.
Shimla, aujourd’hui capitale de l’Himachal Pradesh, était autrefois appréciée des Britanniques qui venaient y chercher la fraîcheur des contreforts de l’Himalaya indien.

Fin de journée libre à Shimla.

Nuit à Shimla (hôtel).

Jour 4 : Shimla - Sarahan (1920 m) (6 heures de route)

Nous quittons Shimla avec nos véhicules 4x4 pour entrer dans le Kinnaur, une vallée creusée par la Sutlej, le plus puissant des affluents de l’Indus. Ses pentes recouvertes de magnifiques forêts de cèdres de l’Himalaya (deodar) et autres conifères, sont dominées par une chaîne de pics enneigés qui s’étagent entre 5180 et 6770 mètres. La route que nous empruntons est une ancienne voie commerciale entre l’Inde et le Tibet.
En chemin, arrêt à Rampur pour visiter le temple de Ragunath. À Sarahan (1920 mètres d’altitude), visite du joli temple hindou de Bhimakali.

Nuit à Sarahan (auberge).

Jour 5 : Sarahan - Chitkul (3450 m) - (3450 m) (9 heures de route)

Très belle route pour le beau village de Sangla. Excursion à Chitkul, un village pittoresque connu pour ses maisons en bois.

Nuit à Sangla (auberge).

Jour 6 : Sangla - Kalpa (2960 m) - Nako (3662 m) (6 heures de route)

Nous continuons à remonter le cours de la Sutlej. Passage par Rekong Peo. Arrêt à Kalpa pour une promenade dans le village et pour profiter d’un point de vue sur le Kinnaur Kailash (6050 m).

Route pour Nako. Les paysages sont exceptionnels. Visite de Nako, un village isolé construit près d’un petit lac glaciaire, dans un environnement devenu minéral.

Nuit à Nako (auberge).

Lahaul & Spiti (vallée de la Spiti)

Jour 7 : Nako - Sumdo - Tabo (3050 m).

Route pour Tabo. Passage par Sumdo, point d’entrée dans la vallée de la Spiti, l’un des affluents de la Sutlej. À Tabo, nous visiterons le monastère (ordre Gelug), réputé pour ses peintures murales (l’accès à ces décors iconographiques n’est pas toujours possible). Il fait partie des 108 monastères fondés dans la région à la fin du Xème siècle, à l’aube de ce qu’on appelle la diffusion postérieure du bouddhisme au Tibet.

Nuit à Tabo (auberge).

Jour 8 : Tabo - Dankhar (3890 m) - Sagnam (Pin Valley) - Mudh (3810 m)

Route pour la vallée de la rivière Pin. En chemin, visite du très beau monastère de Dhankar (ordre Gelug). Promenade à pied du côté de Sagnam (Pin Valley). C’est souvent l’occasion d’apercevoir les populations locales occupées aux travaux des champs.

Nuit à Mudh (auberge).

Jour 9 : Mudh - Sagnam - Kungri (3520 m) - Kaza (3650 m)

Route pour Kaza. En chemin, visite du monastère de Kungri (ordre Nyingma).
L’après-midi sera consacré à une excursion aux monastères de Langza et de Komic, avant un retour à Kaza, un bourg d’environ trois mille habitants qui est aussi le centre commercial le plus important de la vallée de la Spiti.

Nuit à Kaza (auberge).

Jour 10 : Kaza - Kyi (4120 m) - Kibber (4270 m)

Visite du monastère de Kyi (ordre Gelug), perché sur un piton rocheux, dans un paysage montagneux spectaculaire. Nous prenons ensuite de la hauteur pour arriver au pittoresque village de Kibber. Après-midi libre, consacré à des promenades dans le village et dans les environs.

Nuit à Kibber (auberge).

Jour 11 : Kibber - pont de Chicham (4145 m) - Losar - col Kunzum-la (4551 m) - Chhatru - Keylong (12 heures de route).

Longue journée de route pour Keylong, qui nous fera passer par le Lahaul et ses paysages de montagnes enneigées exceptionnellement beaux.

Nuit à Keylong (auberge).

La route des lacs : Tsokar, Tsomoriri, Yaya-tso, Pangong-tso

Jour 12 : Keylong - col Baralacha-la (4892 m) - Sarchu (4253 m) (5 heures de route).

C’est parti pour quatre journées dans les paysages extraordinaires de l’Himalaya indien. Nous commençons par emprunter la fameuse route qui relie Manali (ville située sur le versant sud de la chaîne himalayenne) à Leh, le chef-lieu du Ladakh. Elle franchit plusieurs cols de très haute altitude, parmi lesquels le Baralacha-la (4892 m), le Lachulung-la (5065 m) et le Taglang-la (5359 m).

Arrivée dans l’après-midi à notre campement, à quelques kilomètres de Sarchu. Fin de journée consacrée à des balades dans les environs : très beaux paysages, canyon creusé par la rivière Tsarap, que nous retrouverons à Padum, au Zanskar.

Nuit dans un campement fixe.

Jour 13 : Sarchu - col Nakee-la (4739 m) - col Lachulung-la (5065 m) P-ang - lac Tsokar (4530 m) (8 heures de route).

Nous continuons sur la route qui relie Manali à Leh. Passage par Sarchu, point de contrôle situé à la frontière entre les deux États traversés par notre circuit : l’Himachal Pradesh et le Jammu & Cachemire. Passage par un point de vue sur la rivière Lingti, tributaire de la Tsarap, puis par les cols Nakee-la (4739 m) et Lachulung-la (5065 m). Après Pang la route s’élève, les paysages sont très spectaculaires. À Debring, nous quittons la route de Leh pour prendre la direction du lac Tsokar. Arrivée au lac Tsokar dans l’après-midi. Installation au campement et fin de journée consacrée à des balades dans les environs.

Nuit dans un campement fixe.

Jour 14 : Lac Tsokar - Sumdo - lac Tsomoriri (4522 m) (5 heures de route).

Nous poursuivons notre route dans cette région de haute altitude. À partir de Sumdo, la piste longe le très beau lac Thachungkaru. Le lac Tsomoriri n’est plus très loin. Arrivée au campement en début d’après-midi. Après le déjeuner, pris sur place, nous pourrons consacrer l’après-midi à des balades à proximité du lac ou sur les hauteurs qui dominent le village, à une altitude d’environ 5000 mètres, avec de superbes vues sur le lac et les montagnes environnantes.

Toute cette région des lacs (Tsokar, Tsomoriri, Pangong-tso) fait partie du Changtang, un plateau de haute altitude, constitutif du plateau tibétain, qui s’étend du Ladakh, à l’ouest, jusqu’à l’Amdo, au nord-est du Tibet.

Nuit dans un campement fixe.

Jour 15 : Lac Tsomoriri - Sumdo - col Namshang-la (4960 m) - Mahe (vallée de l’Indus) - lac Yaya - lac Pangong (4225 m) (6 heures de route).

Nous empruntons la même route que la veille, longeant tout d’abord le lac Tsomoriri puis le lac Thachungkaru, jusqu’à Sumdo. Passage du col Namshang-la, avant de descendre vers Mahe, un village installé sur la rive nord de l’Indus.
Après une pause déjeuner, nous reprenons de la hauteur, vers les massifs situés au nord de la vallée de l’Indus, jusqu’au lac Yaya. Arrivée au lac Pangong dans l’après-midi. Promenade sur les rives de ce très beau lac, dont une partie se trouve au Tibet.

Nuit dans un campement fixe.

Ladakh (vallées de l’Indus et de la Nubra)

Jour 16 : Lac Pangong - Tangtse - col Chang-la (5360 m) - Sakti (3812 m) (6 heures de route).

Promenade matinale au bord du lac avant de prendre la route. Les couleurs de l’eau et des reliefs changent continuellement, en fonction des conditions climatiques et de l’éclairage.

Arrêt du côté de Tangtse pour visiter le pittoresque monastère accroché à la falaise (ordre Drukpa Kagyü). La route s’élève ensuite pour passer le col Chang-la, à plus de 5300 mètres d’altitude. Vues spectaculaires sur les montagnes enneigées.

Après une pause déjeuner à Sakti, nous irons visiter les monastères de Takthok (le seul au Ladakh relevant de la tradition Nyingma) et de Chemrey (ordre Drukpa Kagyü), avant de revenir à Sakti pour y passer la nuit.

Nuit à Sakti (auberge).

Jour 17 : Sakti - col Wari-la (5312 m) - Sumur (3300 m) (vallée de la Nubra) (6 heures de route).

Route pour la vallée de la Nubra, en passant par le Wari-la, un col de haute altitude. La vallée de la Nubra se trouve au pied de l’extrémité sud-est du Karakoram. Les eaux de cette rivière viennent directement du célèbre glacier de Siachen, dont le front est situé à quelques dizaines de kilomètres en amont. Le village de Diskit n’est situé qu’à 175 kilomètres du K2 à vol d’oiseau.
En fin d’après-midi nous visiterons le monastère du village où nous passerons la nuit (Sumur ou Diskit).

Nuit à Diskit ou à Sumur (auberge).

Jour 18 : Vallée de la Nubra

Nous consacrerons la matinée à une randonnée dans la vallée de la Shyok, jusqu’aux dunes de Hunder, ou dans la vallée de la Nubra, jusqu’au lac sacré Yarab-tso (2h), en fonction du lieu d’hébergement (Sumur ou Diskit).
Dans l’après-midi, nous visiterons le monastère de Sumur ou celui de Diskit.

Nuit à Diskit ou à Sumur (auberge).

Jour 19 : Sumur - col Khardung-la (5602 m) - Leh (3524 m).

La route qui permet de passer de la vallée de la Nubra à la vallée de l’Indus prend rapidement de la hauteur. En quelques dizaines de kilomètres et de nombreux lacets, elle nous amène à un peu plus de 5600 mètres d’altitude (18380 pieds selon la borne qui se trouve au col). Nous sommes au Khardung-la, l’un des cols routiers les plus hauts du monde. Par beau temps, la vue sur les sommets enneigés du Karakoram, vers le nord, est exceptionnelle. Vers le sud, la vue s’étend jusqu’à la chaîne du Zanskar. La descente jusqu’à la vallée de l’Indus se fait rapidement, en un peu plus d’une heure.

Fin d’après-midi libre à Leh.

Nuit à Leh (hôtel).

Jour 20 : Visites à Leh et dans les environs.

Leh, la capitale du Ladakh, est située à environ 3500 mètres d’altitude, dans la vallée de l’Indus, bordée au nord-est par la chaîne du Ladakh, considérée comme un prolongement du Karakoram, et au sud-ouest par les monts du Zanskar, qui eux font partie de l’Himalaya.

Matinée consacrée à des visites et promenades à Leh et dans les environs : le monastère de Spituk (d’obédience Nyingma à l’origine, c’est aujourd’hui un important monastère Gelug), balades jusqu’à l’ancien palais royal et jusqu’au stupa de Shanti, des constructions installées sur les hauteurs qui dominent la ville.

Après-midi libre à Leh : la vieille ville et son marché, shopping.

Nuit à Leh (hôtel).

Jour 21 : Visite des grands monastères de la vallée de l’Indus.

Nous consacrerons cette journée à la visite de plusieurs monastères situés dans la vallée de l’Indus : Thiksey, Stakna, Hemis et Shey.

Départ matinal de Leh afin d’assister à la séance de pratique des moines de Thiksey (ordre Gelug). Elle a lieu tous les jours à 6h30. Un moment inoubliable. Nous reviendrons pour une visite approfondie du monastère de Thiksey un peu plus tard dans la journée. Continuation jusqu’à Hemis (ordre Drukpa Kagyü), l’un des monastères les plus connus du Ladakh, situé à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Leh. La majestueuse façade donne accès à plusieurs temples dont certains sont remarquablement agencés et décorés, même si les peintures sont fortement endommagées.

Retour dans la direction de Leh, avec un arrêt au monastère de Stakna (branche bhoutanaise de l’ordre Drukpa Kagyü). Sa position surélevée sur un piton rocheux offre une très belle vue sur la vallée de l’Indus. Nous continuerons ensuite jusqu’au monastère de Thiksey pour en effectuer la visite, avant de terminer la journée au monastère de Shey (ordre Drukpa Kagyü). Shey fut autrefois la capitale d’été du Ladakh.

Nuit à Leh (hôtel).

Jour 22 : Leh - Basgo - Likir - Alchi (3109 m).

Nous partons pour deux jours de découverte des monastères et paysages de l’ouest du Ladakh. Premier arrêt au village de Basgo. Son statut de capitale du Ladakh à plusieurs reprises entre le XVème et le XVIIème siècle explique la présence d’une citadelle à cet endroit. Nous en visiterons les ruines.

Nous poursuivons notre route jusqu’au monastère de Likir (ordre Gelug), perché au sommet d’une colline dans un très beau cadre de montagnes, un peu à l’écart de la vallée de l’Indus. Continuation jusqu’à Alchi, village situé sur la rive gauche du fleuve.

Le monastère d’Alchi (ordre Gelug) est renommé pour ses peintures murales remarquablement bien conservées. Sa fondation est attribuée au grand traducteur Lochen Rinchen Zangpo. Elle remonte aux toutes dernières années du 1er millénaire. Parti étudier le sanskrit et les textes bouddhiques au Cachemire vers la fin du Xème siècle sous le patronage de Yeshe Ö (959 1036), souverain du royaume de Guge (ouest du Tibet), Lochen Rinchen Zangpo entreprit un extraordinaire travail de traduction des textes en tibétain et fut à l’origine de la tradition des Sarma-pa (les « Nouveaux », par rapport aux « Anciens », désignés par le terme tibétain Nyingma-pa), autrement dit ceux qui reconnaissaient la validité des nouvelles traductions, amorçant ainsi une véritable renaissance du bouddhisme au Tibet et dans les régions limitrophes. Il se distingua aussi par son activité de bâtisseur en fondant de nombreux monastères (108 selon la tradition) dans l’ouest du Tibet et dans les régions que nous visitons au cours de ce périple. Là encore, il mit à profit son séjour au Cachemire en confiant la réalisation de programmes iconographiques à des artistes cachemiris. Alchi fait partie des monastères fondés à cette époque, l’un des seuls monastères des XIème XIIème siècle subsistant au Ladakh.

Nuit à Alchi (auberge).

Jour 23 : Alchi - Lamayuru (3510 m) - Mulbekh (3304 m) - Shergol.

Nous poursuivons notre route dans la vallée de l’Indus, jusqu’à Lamayuru.

Visite du monastère de Lamayuru (ordre Drigung Kagyü). Ses bâtiments s’étagent sur une colline, toute en roches moutonnantes de couleur ocre jaune, formant un fabuleux paysage avec l’arrière-plan de montagnes. Lamayuru fait partie de ces 108 monastères dont la fondation est attribuée à Lochen Rinchen Zangpo, selon la tradition.

Poursuite en direction de Mulbekh, puis jusqu’à Shergol. Quand on emprunte la route de Srinagar à Leh, c’est dans cette région que l’on rencontre les premiers monastères bouddhiques. À Shergol nous visiterons le monastère troglodytique : un grand édifice d’un blanc lumineux qui contraste fortement avec l’ocre terne de la falaise sur laquelle il est accroché.

Nuit à Shergol (campement fixe).

Zanskar

Jour 24 : Shergol - Kargil (2676 m) - Rangdum (3657 m).

C’est en arrivant du côté de Panikhar, à peu près à mi-chemin entre Kargil et Rangdum, que nous découvrirons des vues spectaculaires sur le glacier de Shafat et sur les deux célèbres sommets inséparables de la chaîne de l’Himalaya : le Nun (7135 m) et le Kun (7077 m).

En fin de journée, nous irons visiter le petit monastère de Rangdum (ordre Gelug), perché au sommet d’une colline, avant d’aller nous installer dans un campement fixe où nous passerons la nuit.

Jour 25 : Rangdum - col Pensi-la (4400 m) - Sani - Padum (3669 m).

Blottie au pied de montagnes qui culminent à un peu plus de 6000 mètres d’altitude, entre les rivières Doda et Tsarap, Padum est le chef-lieu du Zanskar. C’est un gros bourg dont la population atteint tout juste les deux mille habitants.

Dans l’après-midi nous irons visiter le monastère de Karsha, situé à quelques kilomètres de Padum. Le site est particulièrement beau avec tout un ensemble de bâtiments blancs accrochés à flanc de montagne, sur les hauteurs qui dominent la rivière Zanskar. Fondé au XIIème siècle par Phagpa Sherab, Karsha est le plus grand monastère d’obédience Gelug du Zanskar.

Nuit à Padum (auberge).

Jour 26 : Padum - Bardan - Mune - Ichar - Purne.

Nous quittons Padum pour aller explorer pendant deux jours les régions isolées du sud-est du Zanskar. Plusieurs visites sont prévues sur le chemin de Purne : les monastères de Bardan et de Mune, Ichar, un intéressant village fortifié.

Le monastère de Bardan est situé sur un piton rocheux qui surplombe la rivière Tsarap. D’obédience Kagyü, il est célèbre pour son moulin à prières. Il a été fondé au XVIIème siècle par Dewa Gyatso. Les peintures du temple principal datent de la fondation du monastère.

Le monastère de Mune abrite une petite communauté de moines gelugpa. Les peintures qui ornent les murs des temples représentent des personnages plus particulièrement vénérés par les disciples de Tsongkhapa (1357 1419), le religieux qui a fondé l’ordre Gelug à Lhassa au début du XVème siècle.

Installation dans un campement fixe à Purne en fin d’après-midi.

Jour 27 : Purne - monastère de Phuktal (3850 m) - Purne - Padum.

Départ matinal du campement pour nous rendre au point de départ de la randonnée qui va nous conduire au monastère de Phuktal (trois heures de marche aller-retour).

Dominant la rivière Tsarap en amont de Purne, accessible uniquement à pied, Phuktal est certainement le site monastique le plus impressionnant du Zanskar. Quel émerveillement lorsqu’au détour du chemin le voyageur aperçoit tout à coup les bâtiments blottis à l’entrée d’une grotte. C’est Phagpa Sherab, le Traducteur du Zanskar, qui aurait fondé ce monastère au début du XIIème siècle. Phuktal appartient à la tradition Gelug.

Retour jusqu’à Padum (environ trois heures de route).

Nuit à Padum (auberge).

Jour 28 : Padum - Zangla - Stongde - Padum.

Après avoir consacré le début de la matinée à une séance de pratique au monastère de Karsha, nous prendrons la route pour Zangla, un village situé dans la vallée de la rivière Zanskar, à une trentaine de kilomètres de Padum. Nous y visiterons le château et la nonnerie. Sur le chemin du retour à Padum, nous irons visiter le monastère de Stongde. Construit sur les hauteurs qui dominent la vallée du Zanskar, ce monastère d’obédience Gelug a été fondé en 1052 par le grand traducteur Marpa Lotsawa (1012 1097), un religieux tibétain qui joua un rôle important au cours de la diffusion postérieure du bouddhisme au Tibet puisqu’il fonda la tradition Kagyü au XIème siècle.

Nuit à Padum (auberge).

Zanskar - Ladakh

Jour 29 : Padum - Lingshed (5 heures de route).

Jusqu’à une époque récente, la seule possibilité qu’avaient les Zanskarpas pour se rendre au Ladakh voisin, était de faire un long détour par Kargil : une distance à parcourir d’environ 450 kilomètres (l’itinéraire que nous avons nous-mêmes suivi pour venir jusqu’à Padum), alors qu’il n’y a que cent kilomètres à vol d’oiseau entre les deux chefs-lieux. Pendant les longs mois d’hiver au cours desquels les cols sont bloqués par la neige, le seul moyen de déplacement était la marche et le Zanskar gelé était la seule voie possible. Même si elle ne figure pas encore sur les cartes, il y a à présent une route ou plus exactement une piste qui relie Padum à Leh, à travers la chaîne du Zanskar. C’est une route ô combien spectaculaire, qui se fraie tant bien que mal un chemin dans des immensités minérales sans fin, confrontant les êtres à la fragilité et à la fugacité de l’existence.

C’est cette route que nous allons emprunter pour retourner à Leh, dans la vallée de l’Indus. Nous effectuerons le trajet en deux jours, avec une nuit à Lingshed, un village isolé dans la chaîne du Zanskar (hébergement chez l’habitant). Nous profiterons de cette étape pour visiter le monastère local (ordre Gelug).

Jour 30 : Lingshed - Lamayuru - Leh (7 heures de route).

Nous poursuivons notre route dans la chaîne du Zanskar. Deux cols sont au programme de la journée : le Singe-la (5056 m) et le Sirsir-la (4785 m). Nous rejoignons ensuite le village de Wanla, avant d’arriver quelques kilomètres plus loin au point de jonction avec la route Srinagar – Leh dans la vallée de l’Indus. Là, nous prenons vers l’est en direction de Khalsi puis continuons jusqu’à Leh.

Fin d’après-midi libre à Leh.

Nuit à Leh (hôtel).

Delhi et vol retour

Jour 31 : Vol Leh - Delhi.

Vol Leh – Delhi en début de matinée.

Temps libre à Delhi pour des visites complémentaires.

Nuit à Delhi (hôtel).

Jour 32 : Vol Delhi - Paris

Arrivée à Paris

Carte interactive du circuit Inde : Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde

Nos prestations pour le circuit Inde : Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde

Galerie photos du circuit Inde : Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde

Tous les avis du circuit Inde : Grand voyage dans les vallées de culture tibétaine du nord de l’Inde

Notez ce circuit :
0 vote

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

« Retour à la sélection des circuits

Fiche pays

L’Inde



  • Capitale de l’Inde : New Dheli
  • Population : 1 210 193 422 hab.
  • Monnaie : Roupie indienne
  • Superficie : 3 287 263 km2.
  • Langue : Hindi, anglais et 21 autres langues
  • Religion : hindouisme (81%) , islam (13%), christianisme (2.5%), sikhisme (2%), Bouddhisme( 1%)..
  • Régime : République fédérale
  • Sommet : Kangchenjunga 8586 m


paiement sécurisé
Paiement sécurisé
CB, Visa, mastercard, E carte bleu, maestro securité des paiements
Un conseil, une question ?
Contactez-nous par TELEPHONE
09 86 76 66 15
Newsletter
planète découverte
Inscrivez-vous pour suivre notre actualité
partenaires: ANCV, APRIL, Atout France